Billet du 17

Un joli commentaire reçu aujourd’hui m’a fait écrire ce billet (oui tout est la faute de MFS)

Juste pour la remercier…

pour ce gentil commentaire

qui m’a rappelé que ce que j’écris peut avoir un petit intérêt pour des gens.

Parce que j’en doute beaucoup en ce moment.

Donc merci à elle et à tous ceux qui me font la joie de leurs commentaires et de partager leurs réactions.

J’ai toujours rêver de chanter, je n’en ai pas le talent.

Ecrire a longtemps été un besoin pour moi, c’est moins le cas, ça m’attriste. J’écris moins mal que je ne chante mais je ne peux pas dire que je suis vraiment douée (d’ailleurs je n’ai pas d’éditeur:-) mais merci de me remotiver et de me rappeler que j’aime ça.

J’écoutais à l’instant le texte d’Aznavour dans le dernier album de Grand Corps Malade

Ecrire comme on parle et on crie …il nous restera ça ..

J’ai changé ma bio

Aujourd’hui j’étais de garde puis je devais aller courir (oui maintenant je cours,ça fait parti de toutes les choses inquiétantes qui m’arrivent depuis que je n’écris plus ) mais j’avais une entorse alors je me retrouve seule et désoeuvrée (ma famille est en vadrouille).

Je peux pas faire de ménage rapport à ma cheville (qui en vrai va largement assez bien pour que j’en fasse),tous les trucs en haut de ma todolist sont faits (c’est à dire les trucs à faire impérativement avant hier, j’a même voulu aller payer ma taxe professionnelle et je me suis rendue compte que j’étais mensualisée , ah ah, je suis trop forte, je suis allé voter (oui semble-t-il aujourd’hui il faut le dire qu’on a voté-pour ne pas se faire hurler dessus au moment des résultats j’imagine ) je me suis déjà prélassée devant un bon téléfilm de noel en buvant du chocolat chaud sur le canapé, et donc c’est vraiment le moment où jamais d’écrire un billet de feu ce blog.

J’avais promis pourtant et puis y’a eu les attentats et ce que j’allais dire me semblait encore moins intéressant. J’ai plein de choses à raconter mais du coup c’est un peu compliqué là comme ça..Comme si après des mois sans rien dire, fallait un peu qu’il y ait un intérêt pour dire quelque chose …

La prochaine fois, j’écrirai un truc sans trop d’intérêt , mais comme ça fera pas des mois que j’aurai pas écrit, ça passera plus inaperçu.

Donc aujourd’hui c’est un billet qui sert à rien pour que le prochain billet semble moins nul en comparaison!

Voilà. Le billet d’aujourd’hui remplace tous les billets du 17 que je n’ai pas écrit depuis longtemps (y compris le billet de bilan annuel)

En plus aujourd’hui, j’ai changé ma bio de twitter

C’est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup

La bio sur twitter c’est le truc qu’il y a sur la page qui nous présente.

Ca faisait plus de 4 ans que je l’avais écrit (sur une impulsion la nuit) et j’ai eu de nombreuses remarques pour dire que c’était agaçant et dépassé de lire ça ,

« Jeune généraliste récemment installée en Seine-Saint-Denis. Fan de Jaddo et Fluorette qui découvre grâce à elles le monde parallèle et attirant de twitter. »

Oui bon d’accord,c’est un peu réchauffé…

Oui mais voilà c’est dur pour moi de toucher aux choses et de les faire évoluer, de tourner des pages. Je suis très attachée aux choses du passé et j’ai un certain immobilisme. J’ai du mal à jeter les choses, à bouger les meubles de place. Il ne me viendrait jamais à l’idée de changer ma photo de profil ou mon nom sur twitter (rien que l’idée me bouleverse) pas plus que de mettre mon journal intime de quand j’étais jeune (avant que j’aie un blog quoi:-) à la poubelle (mon dieu quelle horreur) et je ne vous parle pas des milliers de souvenirs que j’entasse.

Bref, changer ma bio c’était quelque chose…

Mais faut avouer que jeune, je ne le suis plus trop …

Je me suis fait draguer dans la rue, j’ai répondu « you know i m old…i m married, i have children… »  des fois j’ai l’impression que je suis au bout de ma vie :-)

Les internes à qui je donne des cours, y a pas moyen, ils veulent pas me tutoyer, je leur dis, je leur redis, c’est pas de la politesse, au début d’accord, mais après je leur donne l’autorisation, ils essaient ..mais le naturel revient et ils me vouvoient…parce que je suis vieille.

J’ai changé de binôme pour mon interne. C’est à dire que l’on est deux maitres de stage à encadrer un interne. Ma nouvelle binôme est toute jeune. J’ai dis « c’est bizarre habituellement il y a toujours un maitre de stage junior et un sénior… » Je me suis arrêtée en comprenant que le sénior du binôme c’était moi…

Donc je suis vieille, et je me suis installée il y a 5 ans déjà , et j’ai commencé les remplacements dans ce cabinet il y a 8 ans… Ca me fait drôle, je vois des adultes que j’ai connu à 13 ans, des enfants dont j’ai suivi la grossesse et qui vont à l’école… j’ai ma patientèle bien solide, et qui déborde même, tellement que je ne sais plus comment faire… je me sens légitime à enseigner aux internes, forte de cette expérience de plusieurs années, des années qui m’ont fait grandir en tant que médecin, je me regarde il y a 5 ans ,et je me rend compte comment j’ai évolué.

Même depuis deux ans..Ma première interne d’il y a 2ans est venue cette semaine passer la journée au cabinet (pour se refamiliariser avec le logiciel avant son premier remplacement) ça nous a fait un retour en arrière à toutes les deux (menu P comme papa au resto japonais, ça a fait un peu madeleine de Proust), j’ai pas arrêté de me rendre compte de mes changements « ah oui y a 2 ans, je posais pas de stérilets, et faisait pas de frottis » « ah oui y’ a deux ans, j’étais pas obsédée des violences  »  Je me rend compte de mon évolution progressive… Enfin pas sur tout « ah oui y a deux ans, je mettais déjà trop d’antibios sur les streptotests douteux  »

Donc je ne suis plus jeune, je ne suis plus récemment installée

Mais je suis toujours en Seine Saint Denis…

Et je ne découvre plus twitter, j’en ai déjà parlé et reparlé sur tout ce que cela m’a apporté et cela serait sans fin… Maintenant parfois (pas aussi souvent que je le pourrais, mais je ne veux pas avoir l’air obsessionnelle) je le fais découvrir à des jeunes médecins…et je suis sûre que ça leur sera bénéfique .

Suis-je encore fan de Jaddo? :-)

Evidemment!

J’ai la chance d’échanger beaucoup avec elle. J’aime d’un amour profond la personne qu’elle est en vrai et souvent j’oublie que en plus cette personne merveilleuse (oui parce qu’il y a une cohérence :-) est Jaddo.

Et quand ça m’arrive, je suis toujours aussi fan, mais ça ça changera jamais

Et tellement reconnaissante aussi, pour tout ce qu’elle m’a , directement et indirectement apportée.

Fan de fluorette aussi, toujours, de sa belle plume, et de la belle personne.

Et fan de tous les autres aussi, tous ceux que j’ai découvert après avoir écrit la bio, qui m’ont enrichie, guidée, aidée, fait grandir et appendre ,et que je remercie…

Bref j’ai changé ma bio

 

 

 

 

3 ans 8 mois …ou pas

Donc à peu près personne (bon en vrai 5 personnes) ont remarqué que je n’avais pas, pour la première fois en près de 4 ans, écrit de billet du 17.

Je n’avais vraiment rien à dire, alors je n’ai rien dit …

J’ai plusieurs idées de billets mais le temps manque, surtout en cette période de « fièvre de la compta » et j’ai plein d’espoir cette année que E=F

Le 18, j’ai reçu un mail de Dr Who, le parrain de ma fille (célèbre auteur de ‘une histoire de la médecine »

je vous le met ici

n’ayez pas peur ça finit bien

Bonsoir Docteurmilie.
J’espère que tu vas bien .
Je me permets de t’envoyer ce message car j’ai été le témoin d’une scène un peu traumatisante ce soir dans le métro.
Je sortais du spectacle de François Rollin, et alors que je prenais le métro , j’ai été attiré par un attroupement et des cris venant du quai de la ligne 2 que je prenais justement pour rentrer. Je suis tombé sur une scène d’horreur comme je n’en avais jamais vue :
Tout d’abord, j’ai croisé des personnes qui se précipitaient dans le couloir d’accès par lequel je venais justement d’arriver sur le quai. L’une de ces personnes étaient une femme en pleurs, tenant serré contre elle son jeune garçon qui ne semblait pas avoir plus de 2 ans.
 Le quai d’en face était entièrement masqué par un métro en station, et j’ai vu que la plupart des passagers qui occupaient les rames étaient collés aux vitres, le portable à l’oreille et  le regard tourné vers le quai sur lequel je me trouvais (plus précisément, vers un petit attroupement à l’autre bout du quai..). De l’attroupement en question s’échappait des cris de colère qui résonnaient dans toute la station. 
C’était franchement flippant.
Je m’approche donc, un peu inquiet, et voici ce que j’ai vu :
Un homme était à terre, une flaque de sang sous son corps ; ses yeux étaient révulsés, mais les quelques râles que l’on entendait montraient bien qu’il était toujours conscient . Son visage était pâle et il semblait souffrir le martyre. Il semblait avoir à peu près une trentaine d’années, mais ses traits tirés (par la douleur?) rendaient difficile une estimation précise…Près de lui, un IPhone en morceaux (j’ai su par la suite qu’il appartenait au type à terre et que le « fou » s’en était emparé et l’avait piétiné avec rage avant de s’attaquer à lui…)
 Près de l’homme à terre, 2  autres personnes essayaient de le protéger de la furie (le mot n’est pas trop fort, au vu de la scène…) qui semblait s’être emparé d’un autre mec présent sur la quai et qui criait : « Putain, laissez-le moi, je vais me le faire, je vais me le faire!! » ». Tout en hurlant ces mots, il se débattait pour tenter de se dégager de la prise d’un passager assez costaud qui le ceinturait à grand peine…
J’ai demandé à une femme qui se trouvait là  ce qui s’était passé.   Elle n’avait pas vu le début de l’empoignade, mais m’a désignée une autre personne juste un peu plus loin ayant également un portable à l’oreille. Il semblait que cette personne avait tout vu, et était en train de contacter la police. Elle était également en larmes, limite hystérique, et semblait avoir du mal à parler alors qu’elle était en train d’indiquer la station et la ligne de l’incident. D’ailleurs, alors que je la regardais, un autre passager lui a demandé de lui confier le portable afin de donner les indications lui-même, et elle est allée s’assoir loin de l’homme à terre,  inspirant et expirant en saccades rapides.
Une dizaine d’agents RATP sont arrivés en courant, avec des agents de sureté RATP. Ils ont vidés le quai de toutes les personnes présentes en leur demandant de reculer dans le couloir,  puis en se postant devant pour en interdire l’accès et en demandant à la foule de laisser un passage pour la venue des secours. La passagère  qui semblait avoir tout vu était pris en charge par des agents, qui tentaient de la calmer.
C’était affreux, particulièrement les gens qui essayaient de tendre le cou pour voir quelque chose, comme si c’était un spectacle . Heureusement, personne n’a osé filmer la scène…
Les pompiers arrivèrent. Le trafic a été interrompu, et la station évacuée .
J’étais secoué, comme tu l’imagines. Je n’avais qu’une seule envie, c’était de me tirer, mais après avoir vu le passager en sang au sol, j’avais quand même envie de savoir ce qui s’était passé.
Je suis resté une bonne trentaine  de minutes dehors. Entre temps, la Police était arrivée et avait fait reculer les gens de la bouche de métro sur une bonne dizaine de mètres.
Finalement, j’ai fini par en apprendre un peu plus, la femme en état de choc qui téléphonait à la Police n’ayant pas été en fait la seule témoin du drame.
En fait, il semblerait que le passager blessé et le « fou » se connaissaient. D’après d’autres témoins qui se trouvaient près d’eux et à portée d’oreille, ils discutaient d’ailleurs avant l’incident. Le mec à terre et son agresseur étaient en train de consulter un site sur l’Iphone de l’un d’entre eux (celui du passager blessé, donc…), et le « fou » disait à l’autre :
— « On est le 19 et toujours rien, c’est pas normal, non? »
Ce à quoi l’autre a  répondu :
—« Non, c’est bizarre. Peut-être qu’elle en a marre et qu’elle ne veut plus rien écrire? »
Et c’est à ce moment que le « fou » se serait emparé avec colère de l’Iphone de l’autre, l’aurait jeté par terre et piétiné encore et encore en hurlant :
—« Non, jamais elle ne ferait cela, t’as pas le droit de dire ça! »
Pour ensuite se jeter sur l’autre et se défouler dessus avec rage.D’après les témoins,  il s’est mis à frapper le mec au visage, pour finalement lui arracher à mains nues son anus artificiel en criant :
« Connard! Docteurmilie n’a que 2 jours de retard! Elle finira par écrire son billet mensuel, mais t’as pas le droit de dire qu’elle ne veut plus rien écrire! T’as pas le droit! T’as pas le droit! Elle ne nous ferait jamais ça!!! »
Bon, je te présente mes excuses, c’était pour déconner!  Mais comme tu fais de temps en temps remarquer sur ton blog que lorsque tu publies ton billet en retard, personne ne te le fais remarquer… Bien sur, j’aurai pu t’envoyer un simple message du genre « Bon alors, il est ou le billet du mois, nom de Dieu? ». Mais d’abord, je ne suis pas croyant, et ensuite, comme j’aime beaucoup l’humour noir, je n’ai pas pu résister!
Si j’osais, je dirai que je souhaite  avoir été convaincant. Mais heureusement, comme j’ai une morale, je n’écrirai pas cela.
Je me contenterai donc d’un petit :
« Bon alors, il est ou le billet du mois, nom de Dieu »!
Bonne soirée, et bonne nuit!
Dr Who
 PS: Désolée si vous avez été choqué par ce billet, c’est de l’humour noir
Dr Who tient à ce que je dise que c’est quelqu’un de normal .
Mais merci : y en a au moins un qui suit

 


L’absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
www.avast.com

3 ans 4 mois

Je soussignée Docteurmilie avoir plein d’excuses pour ne pas écrire vraiment de billet aujourd’hui et surtout pour ne pas encore avoir écrit la saison 3 du certifalacon d’or. J’ai bien conscience que la saison des certifs est finie depuis longtemps et que c’est n’importe quoi mais outre le fait de passer mon temps à sauver le monde et autres multiples activités, j’ai surtout un handicap technique car je n’ai plus d’ordinateur. Je suis tellement un boulet que j’ai ignoré tellement longtemps que la mémoire de celui ci était pleine que je n’ai non seulement pas pu sauvegarder mon ébauche d’article mais en plus ne pouvant plus rien ouvrir, j’ai dû le confier aux soins d’un monsieur qui va essayer de le guérir mais ce n’est pas sûr. J’en profite pour faire une digression et dire à la revue prescrire que ce n’est pas non plus ma faute si cette année encore, je ne serai pas lectrice émérite,c’est que une fois encore il semble y avoir eu un problème de cliquage de bouton et un questionnaire n’aurait pas été validé, un problème technique indépendemment de ma volonté. Mais je ne perd pas espoir pour l’année prochaine. Quant à l’article du 17, j’ai du l’écourter pour une urgence culinaire, ma fille m’annonçant ce soir qu’il y avait un gouter de noel demain, nous avons donc choisi de faire ce gateau, ce qui me donne une excuse du tonnerre. Le temps qui m’était imparti sur l’ordinateur familial par gentil mari est maintenant écoulé, il ne me reste qu’à vous souhaiter de bonnes fêtes…

Certificat établi pour me défendre en dépit du fait que j’ai bien conscience que tout le monde s’en fout.

DocteurMilie

IMG_6154(1)

3 ans 3 mois 1 jour

Alors, non seulement j’écris pas entre les 2 billets du 17 mais si en plus j’écris même pas le 17 …

Comme souvent, en novembre,le 17 tombe le jour de l’anniversaire de mon mari et comme je suis une épouse parfaite, j’ai consacré ma soirée à lui faire un bon repas …

J’ai plein plein d’idées de billets que je veux écrire mais le temps me manque …

Une des raisons pour laquelle j’ai pas le temps d’écrire c’est que je fais plein de trucs déjà et que novembre est rempli d’anniversaire notamment celui de ma fille, mais également parce que je suis ce MOOC « Medical Education in the New Millenium «  et que c’est passionnant . Il s’agit d’une formation en ligne faite par l’université de Stanford qui parle de comment repenser l’enseignement et la formation médicale. C’est vraiment passionnant et je le conseille à tous ceux qui s’intéresse de près ou de loin à la formation médicale .

Je voulais qd même profiter de ce billet pour souhaiter un joyeux anniversaire à mon mari que j’aime, bon ben ça c’est trop tard, et parler d’un ou deux trucs…

Je sais qu’Opale m’attend au tournant car j’avais promis de faire un billet sur l’extraordinaire formation sur les violences faites aux femmes que j’ai suivie récemment, mais je ne l’ai pas fait

notamment parce que après demain je vais à la journée nationale des violences faites aux femmes et que je voulais attendre avant de le faire

(oh vous l’avez vu la pirouette pour bien m’en sortir)

et puis aussi parce que docteur gécé a déjà tout dit

en gros le résumé du billet que j’aurai fait et que je ferai peut-être

j’avais pris conscience l’année dernière de l’importance du sujet

j’en parlais dans mon prix du poster 

j’ai fait une formation qui a changé ma vie

grâce à Opale qui n’arrête pas de parler de Muriel Salmona et de son site                 mémoiretraumatique.org 

mais Opale a raison: le monde doit savoir ,il faut en parler, c’est dingue que l’on ne nous apprenne pas ça, il faut que tout le monde lise ses explications sur la mémoire traumatique et ce qui se passe dans le cerveau au niveau neurobiologique .

Docteur gécé a tout bien expliquer ici , à lire absolument 

et après, qu’est ce qu’on fait …

C’est un peu tard mais beaucoup de réponses seront jeudi 20 novembre à Paris à la journée  des violences faites aux femmes : mobiliser les professionnels de santé

Capture d’écran 2014-11-18 à 14.28.09

Voilà

et sinon, faites moi parvenir vos dernières candidatures pour le certificalacon d or car la saison se termine et cette année j’ai moins de matière !

 

3 ans et 2 mois

On m’a plusieurs fois dit récemment qu’il ne fallait pas que je m’oblige à écrire ce billet du 17! Que surtout si j’en avais marre, je pouvais arrêter, que personne ne m’en voudrait hein!! Que quand on a rien à dire, ben faut pas se forcer, dès fois on peut se taire aussi !!

J’AI BIEN COMPRIS LE MESSAGE !!!!!

J’AI COMPRIS QUE CA DEVIENT RIDICULE CETTE HISTOIRE A LA FIN !!

ET BEN NON!!! J’AIME BIEN PARLER QUAND J’AI RIEN A DIRE !!!

VOILA !!!

Et puis comme ça quand j’ai quelque chose à dire ,je peux le faire!!

Donc, là j’ai effectivement pas grand chose à dire !

A part que je continuerai à ne parler pour ne rien dire !

Par contre, hier j’avais des choses à dire !!!

Et pour le coup, ça mferait bien plaisir que vous le lisiez!!

Parce qu’en plus, aujourd’hui, jsuis dépitée.

L’OGDPC a fait un communiqué de presse pour annoncer que les séminaires de formation  continue seraient (encore ) diminué à un par an. Je vous passe les détails mais l’évolution prise depuis deux ans me désespère.

Et pour info, il reste à ceux qui le souhaitent une heure (jusqu’au 17 à minuit) pour s’inscrire à un ou plusieurs DPC pour l’année 2014 (sauf ceux qui n’ont fait aucun DPC et qui ont jusque la fin de l’année)

Bon, ben au mois prochain donc !!!!

3 ans

J’étais bien tranquille, bien peinard, en vacances, fière de m’être rappelée toute seule que l’on était le 17 et je m’apprêtais comme d’habitude à vous entuber avec quelques mots rapides écrits en cinq minutes, quand je me suis rendue compte que, sacrebleu, aujourd’hui c’était la célébration annuelle! Merdouille!!

Que dire?

Les années se suivent et se ressemblent un peu. Je suis à nouveau en vacances et hier j’étais à nouveau en panne de voiture, un mois d’aout classique quoi! Je me délecte de la vie et de ses douceurs, notamment de ma famille même si mes filles et la douceur ça fait deux…

Il y a deux ans, j’écrivais ça (un an)

Il y a un an, j’écrivais ça (deux ans)

J’y faisais le bilan de tout ce que twitter et ce blog m’ont apporté au niveau personnel et professionnel ( tellement, tellement de choses ) et je concluais l’année dernière par  « Je ne vois pas ce qui pourrait arriver de plus? »

Et bien des choses de plus sont arrivées.

Au niveau professionnel, toujours de plus en plus d’enrichissement. Toujours des rencontres professionnelles passionnantes (j’ai notamment adoré Les Rencontres Prescrire avec twitter en force), toujours une remise en question permanente, toujours une amélioration constante par la bonne influence de mes confrères ( mais pas que: patients, autres soignants …). Par exemple, j’ai trouvé le courage de poser des (enfin pour l’instant un) stérilet, j’ai même fait un examen à l’anglaise. J’étais déjà maitre de stage mais motivée par une twittos avec qui j’ai fait la formation, j’accueille maintenant des internes. J’ai eu deux twittos comme remplaçante (et les meilleures).Grâce à deux autres twittos, j’ai, et je vais continuer j’espère, animé des séminaires de Formation Médicale Continue. Et puis il y a le groupe de pairs 2.0 avec quelques participants de twitter.

Et au niveau personnel. Pareil:des rencontres! et des re-rencontres. Des amitiés, des vraies. Du bonheur! Un mariage, magnifique: du bonheur encore!! Je suis tellement riche de toutes ces personnes que j’ai eu la change de connaitre…

Et puis quand-même!! Je suis actuellement en vacances en Provence dans la maison des plus agréables d’une twittos. Il y a quelques mois, j’ai écrit un tweet « Qui veut échanger sa maison avec moi en aout ». Et oui, quelqu’un a voulu aller en Seine-Saint-Denis, j’entends vos remarques d’ici, et je suis sûre qu’elle se délecte avec ses deux filles du même âge que les miennes (ça c’est trop top niveau infrastructure) à visiter Paris pendant que moi je visite le Pont du Gard. Et même que c’est génial un échange de maison quand on tombe en panne de voiture en vacances un 15 aout,  parce qu’il y a le papa de la twittos qui vient à la rescousse. Donc je me félicite de cette brillante idée d’échange de maison (si quelqu’un est motivé pour les prochaines vacances) et je me répète encore: Twitter, c’est génial et sans limite!!!

Donc, merci à tous, je vous aime!

Oui j’ai fait court, c’est un peu décevant. Mais bon, tout à été dit dans les 2 articles cités, et puis jsuis crevée…

 

 

2 ans 9 mois

Quelqu’un que j’aime vient de me faire remarquer que nous sommes le 17.

J’avais vraiment oublié !

Et en plus ça m’arrange vraiment pas …

Parce que là, je suis très occupée à changer.

Je suis en formation 2 jours en province sur le thème de l‘entretien motivationnel.

C’est fantastique.

J’ai l’impression (et surtout j’espère arriver à cela) qu’il y aura un avant et un après dans ma pratique .

Peut-être que plus tard j’en parlerai plus longuement.

En attendant, je ne peux que vous encourager à faire une formation sur le sujet .

( par exemple chez FMC Action ).

Et du coup, j’ai pas le temps d’écrire ce billet, ah ben si finalement je l’ai fait …

 

2 ans 8 mois

Un mois de plus…

J’ai un an de plus…

J’ai rien à dire …

Alors, comme je pensais tout à l’heure à Mr G. que j’ai vu cette semaine et que ma nouvelle mode c’est de recycler des vieux articles…je me suis dit que j’allais reparler des articles à propos de Mr G.

Car cette semaine, il est venu me voir plein d’espoir me racontant qu’il attendait la réponse de la préfecture et qu’il est sûr que ça va être bon..:on lui a dit…Je suis épatée par cette capacité à y croire encore…la phrase « l’espoir fait vivre » prend tout son sens…Je suis quant à moi beaucoup plus circonspecte….

Donc, si vous ne connaissez pas Mr G. et que vous voulez comprendre pourquoi je pleure dans un prochain article:

Franchir la ligne

Parce que chez lui, y’ a rien

Etre né quelque part

Encore un peu d’espoir, ou pas  

A cause de la couleur du blé

On ne mesure pas

PS: pour ceux que ça pourrait intéresser: j’ai ajouté le lien tout net de l’image toute floue du poster dans mon article précédent . Merci à Mathilde, l’auteure qui me l’a fait parvenir, et encore merci pour son travail .

2 ans 7 mois

Et là, c’est le drame!

Je m’aperçois que je n’ai pas écrit un article depuis le dernier article mensuel sans interêt..Ce blog se dégrade dangereusement! J’ai pourtant plein d’idées, j’ai même commencé un article mais j’ai un handicap sérieux, ma fille me monte dessus quand je me mets devant l’ordinateur, ça devient presque difficile.Il me faudrait un ordinateur portable…Bref, l’envie est là, mais le temps me manque et je n’ai plus l’âge d’écrire la nuit comme avant …

Mais bon, comme vous êtes gentils, je vous entend déjà me dire « ce n’est pas la quantité qui compte, c’est la qualité » et comme vous êtes gentils, vous allez me réconforter sur cette qualité! Vous êtes des amours!

(Du coup, foutage de gueule extrême, jvais vous refourguer des vieux articles ni vu ni connus, je t’embrouille)

Donc comme je viens de finir ma consult et qu’il est tard et que je dois rentrer pour aller faire du sport, je ne vais pas écrire plus que ça alors que j’aurai pu vous raconter plein de choses: J’aurai pu vous raconter que j’ai passé une bonne journée à exercer mon permis de tuer, que y a plus de saisons ma bonne dame et que j’ai vu des allergies saisonnières débarquer( Spring is coming) et se mêler aux viroses pour qui j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle , une journée de rire (Parfois c’est drôle aussi) et de larmes (Pourquoi ces rivières) que demain c’est le début de la fièvre de la compta et vivement quand-même le prochain jour de congé  même si mon métier est merveilleux, une véritable ouverture sur le monde et une succession de petits riens qui font tout… En tout cas, ce soir je me coucherai moins bête et plus petite, comme tous les soirs .