2 ans

Comme l’an dernier,je suis en vacances, je suis même au Paradis.

En haut d’une colline surplombant la Toscane, douce et belle de Vinci…des vacances hors du temps. Je caresse mon magnifique bébé qu’est devenu l’alien dans mon ventre,observe le bonheur dans les yeux de ma grande et me délecte de ces moments bénis. Nous dinons en compagnie des biches.

C’est tellement merveilleux que j’en oublierai presque le bébé qui dort mal,crapahute partout et mange tout ce qui traine,la grande qui râle tout le temps et cette putain de voiture pourrie qui nous a permis d’exprimenter la joie de rouler sur le toit d’une dépanneuse et toutes les péripéties qui vont avec.Mais je m’égare..je profite de mes vacances, ici tout qu’ordre et beauté, luxe,calme et volupté…

 

Je savoure un peu je l’avoue le fait d’être un peu déconnectée,même si ce n’est jamais totalement.

 

Et bien entendu je ne peux oublier que c’est le moment de faire le bilan annuel…

 

Il y a un an, je faisais le bilan positif de cette incroyable première année de twittos/blogueuse.

 

Pour bien faire, faudrait relire ceci hein mais pour vous épargner le labeur de vous taper 2 billets fleuves autocentrés sur ma ptite vie, voici l’idée générale :

 

-il y a 2 ans : j’étais en vacances, j’ai découvert jaddo,puis twitter, j’ai lancé mon blog.

J’étais seule au monde, quand j’avais mal au ptit doigt de pied, je n’avais personne à qui le dire, quand je ne dormais pas de la nuit, je n’avais personne à qui parler, personne ne me disait à quel point j’étais formidable publiquement le jour de mon anniversaire. Au niveau professionnel, j’étais arrivée au bout des choses,j’étais installée seule dans mon coin à prescrire des sirops pour la toux et du médiator…

Bon bien sûr, je caricature, je n’ai évidemment jamais prescris de médiator et on me dit tous les jours que je suis formidable.

 

-il y a un an :j’étais en vacances, j’étais devenue une super star de twitter et membre imminent du club des médecins blogueurs. J’étais trop contente d’avoir eu mon nom dans les magazines

 J’avais désormais des inconnus qui parlent avec qui discuter jour et nuit, de mes douleurs au doigt de pied ou du fait que fallait ptet que j’arrête de prescire du sirop pour la toux et du médiator. Plus sérieusement, je mesurais l’immense soutien et la bienveillance que j’ai reçus en particulier dans les moments difficiles et je faisais le bilan de l’impact professionnel et du travail sur moi-même grâce aux bonnes influences rencontrées…

 

Cela restait encore un peu étrange cette histoire d’amis virtuels et difficile à expliquer au monde extérieur. J’essayais de convaincre mon amie boutonnologue de venir sur twitter mais elle me répondait qu’elle avait peur que ce soit chronophage, que ceux qu’elle connaissait qui twittaient passaient leur journée dessus «Mais noooon, pas du tout !!! » et elle avait peur aussi de passer son temps à donner des avis «Meuuuh nooon, t’auras qu’a pas dire que t’es dermato » Comment j’l’ai bien eu hein !! Sans rancune hein, c’est pas du tout chronophage hein ? Mais jsuis sûre que tu ne regrettes pas…

Car voilà, même si c’est chronophage, même si parfois ça peut engendrer des conflits dans la vie privée (moi j’m’en fiche j’ai un mari geek c’est déjà ça) et sociale, même si c’est difficile à expliquer au commun des mortels, la balance bénéfice-risque de twitter est sans équivoque !!

 

Et donc il y a un an, je pensais déjà que ça n’était pas virtuel, même si je n’avais jamais vu aucun d’entre vous.

Je n’y pensais pas d’ailleurs, ce n’était pas encore la mode des IRL. Et à y réfléchir, je n’en éprouvais pas vraiment l’envie…J’avais peur que la réalité gâche quelque chose…c’était bien comme ça…

 

Mais gentilmari m’a fait cette surprise et j’ai rencontré en vrai des gens que j’aimais en faux, et bien en fait je les aime en vrai !

Parce que voilà, il n’y a absolument rien de virtuel !!

J’ai du faire le deuil des personnes que j’imaginais dans ma tête, mais la réalité est tellement mieux.

 

Donc si je fais le bilan de cette deuxième année, c’est qu’elle s’est ancrée dans le réel…

 

Cette première rencontre a été suivie d’autres et puis d’autres. J’ai rencontré tellement de personnes formidables. Ma vie est tellement plus riche de les connaître. Je me sens tellement privilégiée de vivre tout ça. Je pense (peut-être suis-je présomptueuse) avoir développé de véritables amitiés.

Je ne dis plus « Ce soir, y’a des gens, enfin je les connais pas vraiment, qui viennent dormir dans mon grenier », je dis «ce soir je vois une copine, ou mon pote médecin, ou jpars en week-end à la braderie de Lille (yes !!!) chez des amis »

Et puis, ceux que je n’ai pas encore vu, je sais qu’ils sont bien réels et que je les verrai un jour

(d’ailleurs je passe près d’Annecy bientôt… )

Donc cette année, j’ai rencontré, en vrai ou non, de nombreuses personnes qui m’ont apportées énormément, qui m’ont conseillé dans mes apprentissages de maman, conseils d’allaitement par exemple qui m’ont beaucoup aidés, la team hibou qui me tenait compagnie la nuit (sans oublier les expatriés, et comme l’une d’entre elles va bientôt rejoindre la team hibou, c’est chouette, elle sera là jour et nuit), le réconfort toujours aussi bienveillant dans les moments difficiles.

Donc voilà, au niveau personnel, que du bonheur…

 

Au niveau professionnel, je dirais également beaucoup d’épanouissement…

Le même constat que l’année dernière sur ce que le blog et twitter m’apportent.

Cela a totalement changé ma pratique en me faisant me poser énormément de questions, me force à m’améliorer constamment. Je suis tirée vers le haut. J’apprends constamment, je suis au courant immédiatement de toutes les actualités médicales, nouveautés. Tout ce que j’ai déjà dit.

Ce qui a marqué cette deuxième année, c’est la belle aventure de l’opération #PrivésDeDéserts, la rencontre avec mes confrères blogueurs lors de la visite au ministère, une rencontre entre soignants avec des discussions tellement enrichissantes.

J’ai la sensation d’avoir rencontré des personnes avec qui (dans ce monde notamment dans ce monde médical où beaucoup sont aigris, ou pratiquent une médecine ou des soins d’une manière dans laquelle je ne me reconnais pas, qui ont des idées qui m’attristent) je partage des valeurs communes, le même amour du métier et la même façon d’exercer.

Ces personnes m’ont redonné de l’espoir, un peu de douceur dans un monde de brutes.

Et avec elles, j’ai cette année vécu beaucoup de belles choses qui m’aident au quotidien à être un meilleur médecin et également qui font que le quotidien n’est pas que le train-train quotidien du cabinet. Ma vie professionnelle n’est pas que le cabinet, c’est également ma vie de bloggueuse/twittos.

 

Quant à mon blog, ce n’est pas moi qui pourrait dire si son intérêt s’est délité ou non cette deuxiéme année. Je n’ai pas envie de réfléchir trop à si ce que j’en fais est bien ou pas parce que égoistement, moi ça me plait bien d’écrire. J’essaye de faire de mon mieux pour ne pas écrire n’importe quoi, pour ne pas laisser  ma vie privée (célébration mensuelle exceptée) prendre le pas sur ce blog qui doit rester un peu professionnel. J’essaie de faire passer mes valeurs, des choses qui me tiennent à cœur. Et puis voilà. Je remercie ceux qui me laissent des gentils commentaires, ici ou sur twitter, ça me touche beaucoup. Quand j’ai un message qui me dit que j’ai apporté quelque chose à quelqu’un et bien je me dis que c’était pas une mauvaise idée ce blog.

Merci à tous et à l’année prochaine..enfin au mois prochain..

 

Voilà, pour l’année à venir, j’espère seulement que tout ça continue. Je ne vois pas ce qu’il pourrait y avoir de plus…

En même temps, il y a un an, j’étais loin de m’imaginer tout ce qui s’est passé cette année, alors peut-être aurais-je encore des surprises..

Quoi qu’il en soit, je sais que cette année, je ferai encore des belles rencontres, j’améliorerai encore ma pratique (je serai ptet lectrice émérite) et surtout je sais que j’aurai le bonheur d’assister à un mariage formidable !!

 

 

 

13 réflexions au sujet de « 2 ans »

  1. Ça ne fait pas 2 ans que je suis ton blog et je ne Twitte pas encore, mais j’apprécie beaucoup te lire, même si je ne commente pas souvent….c’est pas parce que je suis une  » vieille médecin salariée » que je n’y trouve pas d’intérêt…au contraire..
    C’est vrai que c’est difficile de faire comprendre aux non blogueurs l’intérêt de la chose….je tiens un blog culinaro- bavard depuis plusieurs années et j’y ai fait de jolies rencontres, virtuelles ou non…..mon 2ème blog, de souvenirs plus ou moins lointain, c’est un peu un plaisir solitaire…..mais ça fait du bien aussi!…
    Alors bonnes vacances, bon retour ensuite en encore beaucoup de billets de blog!…et bonne braderie!…prends des bonnes chaussures, on y fait vite des km…foi de lilloise…

  2. Un bien bel hommage à toi-même, ton blog, et ceux qui te lisent. Et pour ce qui est de savoir si l’intérêt de ton blog s’est délité, c’est justement ceux qui te lisent qui apportent la preuve que non ; c’est toujours un plaisir de te lire car on peut rire, être touché, être ému. C’est comme la série « DAWSON », mais en mieux, quoi!!! (Tu me pardonneras cela, n’est-ce-pas? Je sais que tu aimes cette série, mais tu ne peux en vouloir au parrain de ta dernière née, non?)

    Donc un bon anniversaire à ton blog, tout simplement!!! Et plein de bises!!!

  3. D’un coup , je lis le billet de jaddo puis de docmilie…ouah, c’est la fête aujourd’hui !!
    Bon moi ,j’arrive pas à me lancer sur twitter(j’ai toujours pas compris le principe)…je reste lectrice « blog », sans  » face de bouc  » aussi, une vieille de la vieille encore hésitante.
    J’aurais sans doute à y gagner, ça viendra peut-être, une fois mes complexes dépassées de presque vieille toubib !
    Oh oui , continuez à écrire chère Milie, moi j’adore …

  4. Moi je suis en Tunisie et contrairement à certains de mes collègues qui pour leurs petits congés consentis ne rêvent que de partir en Europe, je visite une à une les contrées méconnues de mon pays.

  5. Très belle synthèse!!! moi c’est mon boulot qui m’a fait connaitre ce monde virtuel et maintenant j’ai même fait un site!!! « http://mediset-imagerie.fr/fr/accueil.html. ». N’hésitez pas à vous lancer c’est très interessant et ça nous valorise on apprend tous les jours!!!

  6. J’étais seule au monde, quand j’avais mal au ptit doigt de pied, je n’avais personne à qui le dire, quand je ne dormais pas de la nuit, je n’avais personne à qui parler, personne ne me disait à quel point j’étais formidable publiquement le jour de mon anniversaire. Au niveau professionnel, j’étais arrivée au bout des choses,j’étais installée seule dans mon coin à prescrire des sirops pour la toux et du médiator…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *