2 ans 8 mois

Un mois de plus…

J’ai un an de plus…

J’ai rien à dire …

Alors, comme je pensais tout à l’heure à Mr G. que j’ai vu cette semaine et que ma nouvelle mode c’est de recycler des vieux articles…je me suis dit que j’allais reparler des articles à propos de Mr G.

Car cette semaine, il est venu me voir plein d’espoir me racontant qu’il attendait la réponse de la préfecture et qu’il est sûr que ça va être bon..:on lui a dit…Je suis épatée par cette capacité à y croire encore…la phrase « l’espoir fait vivre » prend tout son sens…Je suis quant à moi beaucoup plus circonspecte….

Donc, si vous ne connaissez pas Mr G. et que vous voulez comprendre pourquoi je pleure dans un prochain article:

Franchir la ligne

Parce que chez lui, y’ a rien

Etre né quelque part

Encore un peu d’espoir, ou pas  

A cause de la couleur du blé

On ne mesure pas

PS: pour ceux que ça pourrait intéresser: j’ai ajouté le lien tout net de l’image toute floue du poster dans mon article précédent . Merci à Mathilde, l’auteure qui me l’a fait parvenir, et encore merci pour son travail .

Mon prix du poster

 

La semaine dernière, quand j’ai vu le nom de Mme B. sur mon agenda, je me suis dit: »oh non pas elle , pfff.. »  Sans raison particulière en plus, c’est juste que quand je l’avais vu les dernières fois, je m’étais un peu sentie coincée, obligée de lui faire un arrêt de travail. Mme B. est une patiente de ma collègue,de 28ans, jeune maman d’une petite fille de 2ans. Je l’ai vu ponctuellement, à 2 ou 3 reprises pour la prolongation de son arrêt de travail qui durait depuis plusieurs mois. Faire des arrêts ne me gêne pas, mais là je ne voyais pas le motif… »je ne me sens pas bien, jsuis fatiguée depuis mon opération de la thyroide il y a un an et demi  » Je sentais bien qu’il y avait quelque chose derrière, elle assurait ne pas être déprimée, que le moral ça allait bien. Ca m’ennuyait de juste renouveler l’arrêt sans comprendre la raison et sans projet derrière, une réorientation, une reprise à temps partiel, mais bon ce n’était pas ma patiente, j’ai essayé de poser des questions, le travail, la maison etc mais sans succès, peut-être et c’est légitime ne voulait-elle pas se confier à moi.

Quand je la revois, on parle déjà du sujet qui me braque. En fait elle a quitté son travail, abandon de poste pour se faire licenciée.J’avoue que j’ai encore quelque à priori, du genre « mais pourquoi » « que va-t-elle faire de sa vie ». Mais bon du coup, elle ne vient pas pour un arrêt de travail…pourquoi vient-elle d’ailleurs, je ne sais plus…pour une douleur abdo je crois. Ma collègue a noté « divorce en cours » sur son dossier la dernière fois. Après la discussion sur son avenir professionnel et ses projets (car elle en a), on aborde donc ce sujet. De fil en aiguille, sans que je ne lui tire les vers du nez, elle me confie qu’elle a réussi à jeter son mari dehors après un adultère qui fut la goutte d’eau qui a fait débordé le vase de 4 années de violences conjugales. Elle me raconte ces 4 années d’enfer,qui ont débutées le lendemain de son mariage, pendant lesquelles, au milieu d’un climat de terreur,elle assumait seule la maison , sa fille, le travail et juste à un moment le travail est devenu le truc en trop qu’elle ne pouvait pas assumer…Et elle ne peut pas y retourner car elle travaille avec la mère de son ex-mari…

Voilà…

Au moins une vingtaine de consultations chez un médecin pendant cette période, pour des motifs flous, qui moi en tout cas m’ont mis mal à l’aise…

Elle n’en a jamais parlé à personne…lui a-t-on posé la question? Moi non en tout cas.

Elle a réussi à s’en sortir toute seule, reconstruit sa vie. Elle a eu de la ressource pour y arriver seule. Cette patiente qu’on aurait pu penser tire au flanc est surtout extrêmement courageuse. Elle n’a semble-t-il plus besoin d’aide maintenant, je lui en ai proposé mais voit bien que c’est trop tard. Cela dit, je ne lui ai pas donné d’infos précises, ni dépliant, ni numéro de téléphone, ne les connaissant pas moi-même.

Lors de cette consultation, ma joie initiale « Putain je savais bien qu’il y avait quelque chose derrière », satisfaction de quand tu arrives enfin à comprendre ce qu’il y a derrière, a vite fait place à « Mais comment jsuis trop passée à coté!!!! »

Qu’aurais-je du faire?

Lui poser la question tout simplement….

C’est pour cela que je me suis arrêter longuement, frappée, devant un des posters du congrès de médecine générale la semaine dernière. C’est pour ce poster que j’ai voté (avouons le, j’ai voté mais trop tard donc ça a pas compté) car il a assurément déclencher quelque chose chez moi et va j’espère changer ma pratique.

Je n’ai pas demandé l’autorisation de le mettre sur ce blog. Je le fais pour promouvoir ce travail formidable mais si pas hasard, cela pose problème, je peux le retirer.

(par contre on voit presque rien: mais  vous cliquez ici:Poster mathilde palisse )

a

Thèse de Mathilde Palisse (REPERAGE PAR LE MEDECIN GENERALISTE DES VIOLENCES SEXUELLES FAITES AUX FEMMES)

EN GROS :

93,1% des femmes interrogées n’ont jamais été questionnées sur les violences sexuelles.

83,4% des femmes interrogées estiment que la prise en charge des violences sexuelles
fait partie du rôle du médecin généraliste et 13,8% qu’elle n’en fait pas partie.
23,4% des femmes ont subi des violences sexuelles dans leur vie
Un tiers des femmes a parlé de son agression à son médecin généraliste
Plus de deux tiers des femmes victimes auraient souhaité que leur médecin leur pose la
question des violences sexuelles
83% des femmes interrogées ont trouvé normal qu’on leur pose la question, 7% ont été mal à l’aise,2% ont été choquées.
Parmi les femmes victimes de violence, plus de 8 femmes sur 10 ont trouvé normal qu’on leur pose la question.
81%  des  patientes  ayant  participé  considèrent  qu’un  dépistage  par  le  médecin
généraliste donne la possibilité aux femmes victimes d’en parler. 53% pensent que cela

devrait être plus systématique. 8% trouvent le dépistage trop intrusif.

Parmi les femmes victimes: Neuf  femmes  victimes  sur  dix  considèrent  qu’un  dépistage  par  le  médecin généraliste  donne  la  possibilité  aux  femmes  victimes  d’en  parler.  Six  sur  dix pensent  que  cela  devrait  être  plus  systématique.  Deux  femmes  trouvent  le dépistage trop intrusif.
Voilà!! C’est un problème qui touche 1/4 des femmes au moins.
Le médecin généraliste doit poser la question de manière systématique, les femmes le souhaitent.
Une question systématique : « Avez-vous subi des violences dans votre vie? »
Si on veut creuser:
3 questions
1.  au  cours  de  votre  vie,  avez‐vous  été  victime  de  violences  verbales,  propos  sexistes, humiliants, dévalorisants, injures, menaces?
2.  au  cours  de  votre  vie,  avez‐vous  été  victime  de  violences  physiques?  Avez‐vous  reçu des coups, des gifles? Avez‐vous été battue, bousculée par un homme?
3.  au  cours  de  votre  vie,  avez‐vous  été  victime  de  violences  sexuelles  :  attouchements, viol, rapports forcés?
C’est si simple, pourquoi ne le fait-on pas?
Premièrement, il faut y penser!!
Ensuite, il faut oser!
Et après il faut savoir quoi faire!! Quand on se retrouve avec ça sur les bras et qu’on ne sait absolument pas quoi en faire !!!
(parce que avouons le, c’est plus simple de faire un renouvellement d’arrêt de travail que de gérer une femme battue…et puis ça prend moins de temps. La semaine dernière-décidément- en fin de journée j’ai passé 45 minutes avec une patiente qui me confiait également (ben oui vu le pourcentage de prévalence) des violences conjugales pour la première fois. C’était l’esclandre dans la salle d’attente. J’ai dit à la patiente suivante très mécontente « J’espère que si un jour vous en avez besoin, vous tomberez sur un médecin qui prendra le temps qu’il faut avec vous ». Mais quand-même, ça m’a bien plombé ma consult!!)
Encore un domaine (parmi tant d’autres et toujours parmi les plus importants) où l’on n’est pas formés.

Les résultats de la grande enquête auprès des étudiants en médecine font état d’un manque de connaissances global des étudiants sur le sujet des violences sexuelles mais également d’un désir de formation de la part des étudiants en médecine de deuxième cycle.

 

 

 

A nous donc, de nous  former tous seuls et pour cela il y a de nombreux outils pour nous aider.

Un court-métrage a été réalisé, je vous conseille de le regarder .


Professionnels, un rôle essentiel dans la lutte… par droitsdesfemmes

 

Pendant le congrès, j’ai assisté à une conférence sur ce sujet, très intéréssante, pendant laquelle notamment j’ai vu ce film. Il a été dit que lorsqu’une patiente provoque chez nous des émotions négatives, qu’elle nous énerve, bref que l’on se dit « Oh non pas elle » quand on voit le nom sur l’agenda, souvent, souvent, il y a une histoire de violences sous-jacente. (De même que les douleurs inexpliquées pour lesquelles on multiplie les examens complémentaires sans rien trouver). Ils nous ont dit « Vous pensez à quelqu’un là, n’est ce pas? » Je pensais à Mme B….

C’est l’alarme bidale de Jaddo

INFOS UTILES

Le praticien face aux violences sexuelles

Le site http://www.stop-violences-femmes.gouv.fr/

les associations prêt de chez vous

Dépliant violences conjugales

Guide violence conjugales:le rôle des professionnels

UN NUMERO UNIQUE : le 39 19

PS: j’ai parlé des femmes mais il y a des hommes aussi

PPS: désolée pour la mise en page pourrie, il y a un bug sur le saut des lignes…

2 ans 7 mois

Et là, c’est le drame!

Je m’aperçois que je n’ai pas écrit un article depuis le dernier article mensuel sans interêt..Ce blog se dégrade dangereusement! J’ai pourtant plein d’idées, j’ai même commencé un article mais j’ai un handicap sérieux, ma fille me monte dessus quand je me mets devant l’ordinateur, ça devient presque difficile.Il me faudrait un ordinateur portable…Bref, l’envie est là, mais le temps me manque et je n’ai plus l’âge d’écrire la nuit comme avant …

Mais bon, comme vous êtes gentils, je vous entend déjà me dire « ce n’est pas la quantité qui compte, c’est la qualité » et comme vous êtes gentils, vous allez me réconforter sur cette qualité! Vous êtes des amours!

(Du coup, foutage de gueule extrême, jvais vous refourguer des vieux articles ni vu ni connus, je t’embrouille)

Donc comme je viens de finir ma consult et qu’il est tard et que je dois rentrer pour aller faire du sport, je ne vais pas écrire plus que ça alors que j’aurai pu vous raconter plein de choses: J’aurai pu vous raconter que j’ai passé une bonne journée à exercer mon permis de tuer, que y a plus de saisons ma bonne dame et que j’ai vu des allergies saisonnières débarquer( Spring is coming) et se mêler aux viroses pour qui j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle , une journée de rire (Parfois c’est drôle aussi) et de larmes (Pourquoi ces rivières) que demain c’est le début de la fièvre de la compta et vivement quand-même le prochain jour de congé  même si mon métier est merveilleux, une véritable ouverture sur le monde et une succession de petits riens qui font tout… En tout cas, ce soir je me coucherai moins bête et plus petite, comme tous les soirs .

2 ans 6 mois

Je devrais remercier ce double lapin qui me permet d’écrire ce billet du 17.

(même si je suis sûre que ce double RDV va arriver en retard quand ça m’arrangera pas du tout )

Bref, qu’ai-je à dire d’inintéressant aujourd’hui?

Pas grand chose..

Jsuis un tout petit peu énervée car un patient a été désagréable et ça n’arrive quasi jamais.

Mes patients sont réellement supers gentils alors quand c’est pas le cas, ça fait bizarre.

J’ai pris un jeune homme sans RDV qui n’était jamais venu mais qui avait vu de la lumière et qui est rentré, et comme je suis hyper gentille, je l’ai pris! Je lui fais tout son dossier, je lui fais une petite consult pour un problème dermato très simple que même moi j’ai fais le diagnostic en deux secondes. Et puis à la fin, il me dit : »Et la semaine dernière, j’ai été très malade, j’avais mal au dos, j’ai été chez le médecin mais y’avait trop d’attente, je suis parti, et SOS médecin n’a pas voulu venir.Du coup, j’ai pas été travaillé pendant 3 jours, il me faut un arrêt… » Et la marmotte…Et bien quand je lui ai expliqué très gentiment que ce n’était pas possible, il n’a plus voulu de mon ordonnance (qui n’était même pas une ordo de dermocorticoides: la dermato c’est beaucoup plus que ça: Par exemple lire ceci) , m’a dit qu’il allait aller ailleurs  » Il a été étonné que je réclame être payé alors qu’il n’avait pas eu ce qu’il voulait et méprisant et ne m’a pas payé évidemment…

Bref, il m’a enervé mais tous les autres gentils m’ont consolé, et puis y’a eu Mr HumourPasDrôleCommeLeMienD’ailleurs qui a reçu un appel qui ne lui était pas destiné « Non je ne suis pas Mr Taille…je suis Mr Crayon »  et puis ça m’a redonné le sourire…

Sourire que je n’ai même pas perdu quand mon double lapin dont je vous parlais juste avant est arrivée avec 23 minutes de retard, volontairement car je suis toujours en retard de toute façon…ben c’est con, pas là!

Bref, en vrai c’était une bonne journée et mes patients ils sont gentils.

Je disais donc que je n’avais rien à dire (comme d’hab) mais j’ai quand-même deux choses à dire en fait

-Je vous recommande fortement si vous le pouvez d’aller voir l’exposition Star Wars Identities à Saint-Denis. Outre tous les objets cultes qui feront plaisir aux fans, la réflexion sur ce qui fait l’identité de quelqu’un (ou autrement dit pourquoi Anakin et Luke, ayant le même patrimoine génétique et ayant eu une éducation similaire sur la même planète ont pris deux voies différentes) à travers un parcours intéractif ludique avec des notions de sciences, de sociologie et de philosophie (Oui Star Wars c’est de la philosophie). Particulièrement chouette pour les enfants. Et les grands enfants comme gentilmari ..qui s’est laissé entrainer par le côté obscur…

-Et je vous recommande aussi d’aller voir cette page. J’avais parlé de Babeth ici « Ces twittos que l’on aime » pour ceux qui suivent. Si vous voulez soutenir le comité de soutien aux études de Babeth, c’est ici.

Voilà, see you next month!

C’est un jour à couper sa vigne

Mr.R, polonais de 58 ans m’a raconté que pour la Saint Valentin, il allait couper sa vigne..(dans le 93 oui!),que la légende de la Saint Valentin venait d’une histoire plutôt triste de deux amoureux qui était morts des vignes…d’après lui…

En sortant du cabinet, il va passer chez le fleuriste acheter des fleurs pour sa femme .

Mr L. m’a dit « Pff…la Saint Valentin, une fête commerciale! Moi c’est tout les jours que je la gâte ma femme »… ou pas…

La Saint Valentin, c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase pour Mme B., elle va mal en ce moment, une accumulation de choses et particulièrement une situation professionnelle très compliquée, elle se sent seule dans ses démarches (inspection du travail, avocat, prudhommes, sécu, plaintes) et essaye tant bien que mal de garder le cap mais là, la Saint Valentin… Elle arrive en pleurs! Elle savait bien qu’elle n’aurait aucune attention de lui mais en plus une dispute avec son mari qui lui a mal parlé en lui disant « tu bosses pas tu peux bien faire ça » au moment ce matin où Mickey chantait à Minnie une chanson de la Saint-Valentin en bruit de fond…Elle se sent « transparente », elle s’occupe de la maison, des enfants, fait des bons petits plats et repasse ses chemises mais aucun petit mot gentil… »J’en demande pas beaucoup en plus, un rien me rendrait heureuse ». L’année dernière, sa fille  a demandé à son père pourquoi il ne lui offrait pas de cadeau pour la fête des amoureux, du coup il lui a ramené une rose. La première en 13 ans qu’elle a gardé et a fait sécher tellement ça l’a touchée…

Je n’ose pas demandé à S. 17 ans ce qu’elle va faire avec sa copine car sa mère est là et je ne l’ai pas fait sortir,  je travaille dessus grâce à la bonne influence de mon excellente interne mais ce n’est pas encore ça….

Mme D. a eu un téléphone. Mme F. des fleurs…

Mme H. n’a rien eu, elle s’en fiche, demain elle part une semaine en vacances au Maroc avec son mari, sans les enfants…

En prenant le vaccin de F. dans mon frigo, je vois les steaks que j’ai acheté ce midi, cadeau de Saint Valentin pour mon mari.

Mme B. avait planifié sa soirée..un petit dîner romantique avec son mari, cette première Saint-Valentin depuis qu’ils sont mariés, elle allait lui annoncé sa grossesse, elle me l’avait dit des étoiles dans les yeux…mais elle a fait une fausse couche hier…

Mme A. s’en fiche complètement de la Saint-Valentin,elle, elle voudrait juste pouvoir poser le pied par terre, saleté d’entorse!

Mme G. doit faire les bagages de son petit bout qui est malade. Ca lui déchire le coeur de le laisser pour la semaine partir en vacances avec son père, en cette première Saint Valentin depuis le divorce…

Pour la Saint-Valentin, Mme B. ne prendra pas son comprimé d’anticoagulant car elle est en surdosage mais je lui ai assuré qu’on allait y arriver à trouver la bonne dose…ou pas!

Comme elle, je pense que la Saint Valentin est un jour comme les autres pour la plupart de mes patients comme pour la plupart des gens…avec juste ce petit truc qui fait que c’est une journée un petit peu plus dure que les autres.

Et peut-être encore davantage ce soir, ceux qui seront accueillis avec amour mesureront la chance qu’ils ont…

aa

A la recherche du col perdu

Cet article raconte l’histoire d’un col de l’utérus qui m’est apparu comme par magie quand un sacré bout de femme a proposé à une dame de se mettre sur le côté.

J’avais raconté dans l’article Deux mains gauches pourquoi j’abandonnais définitivement tout geste nécessitant un peu d’habileté (tous les gestes quoi), à cause de mes deux mains gauches justement.

Alors depuis que je suis installée et malgré mon Diplôme Universitaire de gynécologie (où j’ai rien appris de tout ça cela dit), je n’avais pas fait de gestes gynécologiques tels que frottis, pose de DIU (stérilet) ou implants. Parce que j’avais décrété que j’étais pas douée pour ça, par flemme, parce que c’était facile d’adresser à mes collègues.

Et puis à force de cotoyer des gens qui me tirent vers le haut, comme je l’expliquais dans Lectrice Emérite un jour, dans mon entourage et surtout sur twitter et surtout à force de cotoyer l’extraordinaire DocteurGécé, j’ai commencé à me dire que fallait que je me mette à la gynéco!

Mais pas à la gynéco telle que je la connaissais, j’ai eu envie de me mettre à la gynéco de Gécé, à la gynéco de Martin Winckler et des autres, celle que l’on n’apprend pas à la fac, celle dont on ne m’avait pas parler avant…

Voilà comment je me suis retrouvée à harceler DocteurGécé avec mes questions, et voilà comment elle s’est retrouvée en position du lotus dans des lieux incongrus, voilà comment elle s’est retrouvée dans le TGV à mimer un DIU qui se déploie dans un utérus , voilà comment je me suis retrouvée à constater qu’effectivement elle dormait en position gynécologique de décubitus latéral gauche, comment je me suis retrouvée devant le palais des papes à Avignon la regarder m’expliquer comment elle mime le spermatozoide qui va dans vers l’ovule quand elle explique au femme l’intérêt de la pilule du lendemain (j’adore la symbolique), voilà comment je me suis retrouvée à faire un frottis à son poing fermé sur la musique de la boum!

Grâce à elle, je vais oser tenter demain un frottis en position à l’anglaise…moi qui n’aurait jamais osé m’y mettre seule…

Grâce à elle, je vais couvrir les femmes que j’examine, et essayer de faire preuve de la prévenance et de la douceur dont elle fait preuve…moi qui en dépit d’une vraie attention envers les femmes n’ait jamais vraiment vu de problème dans la façon habituelle de faire un examen gynéco…

Grâce à elle et à la patience dont elle fait preuve pour expliquer aux femmes leur anatomie, la physiologie des choses, pour qu’elles aient un choix vraiment éclairé, ce qu’elle va leur faire et pourquoi , je vais essayer de prendre plus de temps pour donner les explications qui nous semblent parfois un peu trop évidentes à nous médecins. Je me demande combien des femmes à qui j’ai demandé de quand datait leur dernier frottis ou à qui j’ai dit « c’est bon votre frottis est normal » savent réellement ce qu’est un frottis…ou même combien de femmes ne savent pas ce qu’est un col de l’utérus ou ce qu’est vraiment un DIU et comment il se pose .Rien qu’hier, j’ai entendu « Je ne peux pas mettre de stérilet, je n’ai jamais eu d’enfant » « Mon mari ne veut pas parce qu’il parait qu’on peut l’accrocher pendant les rapports » Je vais essayer de prendre un peu plus le temps…le temps, le perpétuel problème…

Grâce à elle, j’envisage la possibilité, peut-être, si j’en suis capable, je n’en suis pas sûre encore, de poser des DIU! Parce que j’ai envie d’être aussi bon médecin qu’elle et surtout parce qu’elle m’a expliqué la méthode de la torpille et que ça parait tellement simple.

L’idée c’est que au lieu de faire d’une façon compliquée et douloureuse pour les femmes où il faut mettre une pince qui fait mal, mesurer la longueur de l’utérus, rentrer un inserteur au fond de l’utérus et se compliquer la vie pendant 10 minutes, en fait il suffit juste de rentrer l’inserteur à l’entrée de l’utérus et de laisser le DIU déployer ses ailes tout seul, telle gécé dans le TGV .

Mais pourquoi? pourquoi? ai-je répéter plusieurs fois? Pourquoi je ne connais pas? Pourquoi tout le monde ne fait pas comme ça et même plus pourquoi presque personne ne fait comme ça? Une fois de plus, on m’aurait menti ?

Grâce à elle, je vois les choses différemment…

Grâce à elle et à tous ceux qui l’ont et qui m’ont inspirée évidemment. Grâce à son karma. Grâce à Martin Winckler, grâce à Borée.

Si cela vous intéresse:

-l’article de rue 89 sur l’examen à l’anglaise

-l’article de Borée sur l’examen à l’anglaise et la pose de DIU

-l’article de BlueGyn sur la méthode de la torpille

-et à lire absolument l’article de Martin Wincker « Contraception, IVG, ligature de trompes, accouchement, respect des patientes : en 2013, en France, il y a encore beaucoup à faire pour que les femmes soient bien soignées » et de manière générale toute la partie gynécologie de son site web…

Du coup, parce qu’ils me tirent vers le haut, j’ai envie de me lancer, même si j’ai deux mains gauches et même si j’avais dit « plus jamais »

Voici donc pourquoi DocteurGécé est venue dans mon cabinet (et aussi parce que c’est ma copine et qu’elle voulait voir où je bossais) et que bien que déçue que celui ci ne ressemble pas à une soucoupe volante comme elle le pensait (oui elle a des idées un peu bizarres dès fois) elle m’a montré comment les choses peuvent être belles et simples.

Et voilà donc comment elle a joué de sa magie pour faire apparaitre le col qui se cachait.

L’examen avait débuté en position gynéco habituelle, choix de la patiente et on (je dis on mais moi en vrai je faisais que tenir la lampe) ne trouvait pas le col. La dame était un peu enrobée et bref, on ne trouvait pas le col. J’entendais ce qui se passait dans la tête de Gécé comme si j’y étais « Merde, voilà, jvais même pas réussir à trouver le col, jsuis venue exprès chez Dr Milie dans le 93- dans le 93 merde- parce que je sais pas pourquoi on m’a collé la réputation de foufonnologue, alors que j’ai rien demandé moi, et là y’a DocteurMilie qui me regarde- docteurMilie quoi, ma première followeuse, mon idole absolue, bien avant Jaddo, enfin bon jsuis un peu décue son cabinet ne ressemble pas à une soucoupe volante-étrange d’ailleurs- mais bon docteurmilie- elle va twitter à tout le monde , et à Jaddo ma vraie idole, que je sais même pas trouvé un col, Martin Winckler va me renier, merde, merde, putain de Loi de Murphy…bon allez je me détend le périnée, on va essayer sur le côté… » Et là elle a délicatement proposé à la patiente de faire l’examen en décubitus latéral gauche « comme quand je dors » a dit la patiente…et en 3 secondes top chrono, le col est apparu, très proche, très facilement. Un truc de fou! Je n’en suis pas revenue..et hop 2 minutes après le DIU était posé…

Alors oui c’était magique et ça n’est pas toujours comme ça. Dès fois, on galère sur le côté j’imagine. Mais là, c’était juste notre petit moment magique à Gécé et moi. Un souvenir qui restera gravé dans la mémoire…Bon le problème c’est que ça parait si simple avec elle que jvais tomber de haut quand je vais galérer pour le faire avec mes deux mains gauches et que je vais bien réussir à me planter le stérilet dans le doigt mais tant pis…

Et puis j’aime les journées où j’apprends quelque chose de nouveau en me disant « Mais pourquoi??? »

Merci <3

Ici la version de Gécé de ce moment que je n’ai pas lu quand j’écris ceci…on va voir si on est en symbiose ou pas du tout :-)

 

Le bénéfice du doute

Je donne toujours le bénéfice du doute à mes patients…comme à tout le monde dans la vie d’ailleurs…

S’ils sont en retard, avant de m’énerver, j’attends de voir s’ils ont une bonne raison.

Quand je sens que l’on me raconte des bobards, je laisse le bénéfice du doute…oui oui cet ado n’a pas été en cours à cause d’un mal de ventre aussi fugace qu’à propos…

Après tout une fois au lycée mon chien a vraiment saccagé mon devoir maison!

Quand j’ai un doute sur l’identité d’un patient, notamment ceux qui par nécessité prennent la carte de quelqu’un d’autre, j’ai du mal à faire clairement part de mes doutes au patient sauf si je suis vraiment sûre et même dans ce cas, je leur laisse le bénéfice du doute de l’absence de malveillance. Juste une nécessité pour eux qui disparait d’ailleurs quand je leur explique que s’il ne peuvent pas payer, je peux les recevoir gratuitement .

Quand j’ai un doute sur un patient qui cherche à obtenir des médicaments avec une histoire un peu louche, mon « alarme interne » s’allume , je mets un petit mot « attention » dans le dossier, je reste vigilante mais pour la première fois, je lui laisse le bénéfice du doute.

Je ne suis ni flic, ni juge et je veux croire en l’honnêteté des gens et ne pas laisser la suspicion entrer en compte à chaque prescription, à chaque arrêt de travail. Tout en restant vigilante et rigoureuse, si je me fais avoir une fois de temps en temps, tant pis …

Alors là du coup hier, j’ai eu un peu de mal à laisser le bénéfice du doute à ce patient qui ressemblait comme deux gouttes d’eau à celui que j’avais vu la semaine dernière (pour lequel d’ailleurs mon alarme interne s’était allumée) et qui m’a raconté la même histoire avec la même maladie et le même nom de professeur qui le suit!
Impression de déjà vu!! Sauf que d’après lui, c’est la première fois qu’il venait et que l’autre c’était son frère jumeau et qu’il lui avait demandé de mentir en racontant son histoire à lui pour avoir son traitement à lui qui était à l’étranger et qui ne pouvait pas venir…Vous suivez? Moi non plus! Donc des frères jumeaux, mais qui n’ont pas le même nom parce qu’ils ont été adoptés par deux familles différentes!!!
Oui en l’écrivant, je me rend compte que ça sonne vraiment comme si je m’étais fait légèrement prendre pour une conne. Mais vous vous imaginez vous dire à un patient : »Mais arrêtez de vous moquer de moi, vous n’êtes pas deux, vous n’êtes qu’un!!! » Ca fait un peu médecin qui craque…Et puis s’ils étaient vraiment deux hein!! Et bien sûr le premier n’avait pas de carte vitale donc impossible de vérifier son identité mais quelques éléments me laissent penser qu’ils sont quand-même deux!! Ou peut-être que je vois double! Ou peut-être qu’il s’est bien marré,mais c’est pas grave: JE LUI LAISSE LE BENEFICE DU DOUTE !

(de la même manière que vous me laissez le bénéfice du doute sur ma santé mentale hein!)

 

2 ans 5 mois

Début janvier, c’est l’heure des bilans, de l’introspection, des bonnes résolutions….vous mourez tous d’envie que je vous fasse le bilan de mon année hein!!

Et ben non!! (Soupir général de soulagement je vous entend)

Jsuis trop fatiguée pour ça, et ces articles du 17 reviennent bien trop souvent, ça devient soulant hein?

Alors on passe ce mois ci?

Et puis jsuis occupée à trouver un nouveau nom pour mon blog! (ça tombe bien cela dit le nom est pas terrible terrible, j’ai pourtant passé au moins 30 secondes pour le choisir) Vous avez vu qu’ils veulent supprimer la Seine-Saint-Denis??!! Mais pourquoi donc?!!! Je comprends pas bien l’intérêt mais moi jserais bien triste ! Et je devrais dire « je suis médecin dans la grande couronne parisienne » pff c’est pourri!

Bref, sans transition aucune et pour que cet article ne soit pas totalement inutile, je vous invite fortement à lire cet article sur l’examen gynécologique en décubitus latéral gauche, pour ceux qui ne connaissent pas. C’est vraiment très intéressant comme concept et en plus jsuis hyper fière de connaitre la fille pas du tout crispée du périnée qui fait sa thèse dessus et que c’est trop ma grande amie que j’aime.

Et au fait bonne année quand-même!

Lectrice émérite un jour…

L’année dernière, j’écrivais ça (Médecin Emérite un jour…)…

Je racontais toutes mes lacunes de médecin (à tel point que d’aucuns se sont étonnés et effrayés sans doute que je fasse ce métier…) et que j’essayais de m’améliorer…

Je racontais également (enfin le mieux c’est quand-même de tout relire..) que alors que je trouvais absurde il y a quelques années de payer pour faire un test de lecture, j’avais envie de me lancer dans le test de lecture Prescrire…

Pour re-situer le contexte et pour faire court, après un cheminement de réflexions par rapport à ma prescription,( par exemple ici, et surtout)  j’ai décidé après avoir fait tomber plein de barrières que puisque l’on ne pouvait se fier à personne, puisqu’il fallait quand-même suivre les recommandations de quelqu’un, j’ai choisi de suivre, en tout cas d’essayer de suivre celles de La Revue Prescrire.

Oui, on peut critiquer ce choix, mais c’est toujours mieux que de suivre les conseils des visiteurs médicaux (j’ai tiré à pile ou face entre les deux en fait).

Et puis, l’année dernière, alors que jusqu’à maintenant, je ne voyais pas l’intérêt d’y figurer, j’ai ressenti l’envie de figurer dans la liste des lecteurs émérites ..

C’est parce que pour la première fois, j’ai regardé cette liste et j’y ai vu beaucoup de noms que je connaissais. Et comme (coincidence? je ne crois pas) beaucoup de ces personnes sont des personnes, des médecins que j’admire (notamment Farfadoc mon ultime héroine et Dr Foulard) qui sont déjà excellents me semble-il et qui en plus cherchent constamment à s’améliorer, je me suis dit que je voulais voir mon nom à côté du leur.

Pas comme l’on dit certains pour « recevoir une médaille » ni pour  frimer ou « .. » non je ne peux pas citer les propos trop crus de med gé de l’ouest:-), mais pour peut-être (peut-être que je me trompe) être un peu un meilleur médecin…

Bien sûr, ce n’est qu’un critère parmi d’autres, bien sûr, pas le plus important (j’ai bien compris qu’examiner les gens c’est important aussi!!!) mais c’est toujours ça de pris..

Je me permet de citer Fluorette  « Ce n’est pas un gage d’humanité mais ça montre un effort de qualité »

Donc, on peut débattre des heures de l’interêt ou pas de la chose mais toujours est-il que l’année dernière, j’ai décidé de m’inscrire au test de lecture de la Revue Prescrire!

Alors d’abord j’ai payé!! Oui ça m’a fait un peu mal aux fesses, l’indépendance ça coûte cher!!

Je me suis dit, ça fait cher pour voir mon nom écrit sur une liste, essayons au moins d’apprendre quelque chose…Oui parce que faut l’avouer, en fait je ne le fais pas que pour le titre, (oui en fait j’ai un peu plus de profondeur que ça ,vous n’en doutiez pas hein) je me suis dit que peut-être que si j’étais « obligée » de le faire (parce que j’ai payé cher!!!!), peut-être que je les lirai un peu plus assidument mes prescrires qui trainent partout parfois encore sous blister, et peut-être que quelqu’un a réfléchi à la question et que en faisant le test de lecture, on retient mieux les choses…Et ptêt que j’ai beau être une grande personne, très mature, même si j’ai très envie de faire plein de choses intelligentes et constructives (dont la lecture des prescrires n’est qu’une petite chose parmi tant d’autres), je me retrouve étrangement souvent étalée devant le canapé à regarder une série télé!!

Donc là, pas le choix, ça y est jsuis inscrite, j’ai payé!!!

C’est parti!

Je reçois des gentils ptits mails régulièrement « nous vous rappelons que la date optimale c’est demain le 15, et la date limite le 30… » oui ben on en reparle le 30 alors…

Mais bon, là c’est le premier mois, donc je suis motivée, je m’y prend le 27!

Première mission et non des moindres: retrouver mes prescrires qui trainent partout dans la maison ..C’est chaque mois la difficulté majeure pour moi!! (comme quand je fais ma compta annuelle, le plus long c’est de retrouver tous les papiers dont j’ai besoin). Après une très longue quête, j’ai retrouvé le prescrire de décembre (car c’est le questionnaire de décembre) et celui d’octobre car le questionnaire porte sur la revue de 2 mois avant..

Mais en fait (si jdis pas de bêtises parce qu’un an plus tard j’ai toujours pas tout compris) le questionnaire de décembre, en fait c’est le numéro de novembre qui porte sur celui de septembre!

Oh putain, ça se mérite le titre de lecteur émerite!!!

Déjà que j’ai mis 45 minutes à retrouver mes identifiants pour me connecter au site (j’ai essayé tous mes identifiants et tous mes mots de passe possibles,ça fait beaucoup de combinaisons…j’ai même essayé le nom de mon ancien petit ami par désespoir de cause..(c’était pas ça d’ailleurs)

Donc faut que je trouve le numéro de novembre et septembre….problème…il y a eu il y a pas longtemps un petit incident dans mes toilettes, un dégât des eaux dirons nous…Or il s’avère que beaucoup de mes prescrires s’y trouvaient car c’est l’endroit où je les lis la plupart du temps!! (faites pas les offusqués, je suis sûre que je ne suis pas la seule)

Donc…ils sont hors d’état…

Texto à une copine, elle est pas là…texto à ma collègue lui demandant si elle peut m’amener ses exemplaires (si elle sait où ils ont rangés, mais oui bien sûr elle sait elle) demain au cabinet, je ne travaille pas mais je passerai les chercher car j’ai ai besoin (on est déjà au moins le 29)…mince elle travaille pas demain…En fait c’est son mari qui est passé les déposer (il est trop gentil!!!!)

Donc on est le 30 (bon en fait si c’est décembre c’est le 31 mais comme c’était pas le réveillon, en fait je crois qu’il s’agissait du mois de novembre, bref je m’y perds), j’ai répondu aux questions, j’ai réussi à me connecter, jsuis hyper fière….

et là c’est le drame….comme je viens juste de m’inscrire et que la session a commencé le mois dernier, il fallait que je saisisse aujourd’hui aussi le questionnaire du mois dernier!

Rahhh mais l’autre il est mort dans l’inondation des toilettes aussi!!! Il est trop tard, je suis fichue, je ne serai jamais lectrice émérite, je ne serai jamais un bon médecin, ma vie est finie…

Bon, je vais répondre au hasard (c’est facile:est ce que tel médicament peut-être responsable de tel effet secondaire –> OUI Est ce qu’une métaanalyse a prouvé l’efficacité de tel traitement –> NON )  ou mieux j’ai qu’à tricher? Oui c’est nul mais bon c’est le premier questionnaire, jvais pas tout planer pour un questionnaire …

Appel sur twitter: « Est ce que quelqu’un peut me donner les réponses du test de lecture »

Oui c’est bas…

Y’en a qui ont dit oui mais j’avais trop de scrupules.

Et puis y’a Farfadoc qui est géniale qui m’a prêté ses codes d’accès à l’intégrale prescrire,( et là j’ai vu son mot de passe hihihi) m’a envoyé la photo du sommaire du numéro en question (parce que c’est très dur de s’y retrouver!!) et j’ai répondu sans tricher !!

Ouf, l’honneur est sauf!!

Et pendant un an, j’ai pas triché (alors que j’ai toujours les codes de farfadoc, je pourrais copier ses réponses), j’ai galéré chaque 30 ou 31, parfois même certains 27-28 pour trouver les exemplaires dont j’avais besoin (et des fois jsuis hyper fière de moi quand je les trouve rangés à l’endroit qui leur est désormais dédié – et qui n’est pas les toilettes) et j’ai fait mon test de lecture, contre vents et marées, en garde, en allaitant, en faisant en même temps une partie de 7 familles, en regardant la télé, dans le bain, en mettant mon bébé devant baby TV, aux toilettes!!!

Un jour, j’étais fière, la veille du jour J (de la date limite soyons claire, pas de la date optimale ! ), je valide mon test, alors je le tweete pour frimer! Et farfadoc me répond: « moi aussi mais bon j’ai triché! » « t’as triché??!! c’est à dire? » « Ben j’ai répondu aux questions avec l’exemplaire sous les yeux. »….

Gros blanc… vous aussi là jsuis sure vous avez un gros blanc …

« Ben comment tu fais sinon? »

« Ben je lis tout le prescrire, ensuite je réponds aux questions…. »

Oh P….. (cette fois ci je le dis pas le gros mot, mon frère me trouve trop grossière)

Nan parce que moi en fait je lis la question, je cherche la réponse avec l’exemplaire sous les yeux quoi…et oui je trouve ça assez facile…

Oh mon Dieu, je vais être une lectrice émérite impostrice!!!

Dois-je me dénoncer? Devrai-je le dire à mes patients?: « Vous savez, je suis dans la liste des lecteurs émérites mais en fait j’ai triché!!! Allez pour me déculpabiliser, montrez-moi vos pieds »

Mais bon, en fait je pense qu’elle est un peu folle mon ultime héroine et que on doit être beaucoup à tricher alors…

Bon depuis, comme elle me culpabilise un peu: je fais comme ça: Je lis le prescrire quand je le reçois (enfin je le parcours rapidement aux toilettes). Au moment du questionnaire, je réponds aux questions sans regarder les réponses (en pensant à cette rabat-joie de Farfadoc) et puis je lis les articles en recherchant les réponses aux questions et je corrige mes réponses erronées…

C’est pas tricher hein ça !!!!

Donc je valide mon dernier questionnaire de l’année..Je philosophe toute seule sur le chemin accompli!! Sur tout ce que j’ai appris cette année (qu’il faut jamais jamais mettre de la colchicine avec de la pyostacine par exemple) , sur comment jsuis un meilleur médecin maintenant, sur l’enseignement de qualité que je donne à mes étudiants, qui doivent en avoir marre d’entendre « Alors Prescrire dit que « , et surtout je pense au chèque de 35 euros de réduc que j’ai pour avoir parrainé mon interne!! (et même pas en rêve j’en fais don comme ils me proposent à la fondation jsais plus quoi, déjà que j’ai manqué m’étouffer en voulant m’inscrire aux Rencontres Prescrire…oui je sais le prix de l’indépendance!!!!), je pense à mon nom écrit en lettres d’or dans le supplément de janvier , je pense au macaron des lecteurs émérites….

Et là, je reçois ça!!

dfdf

Quoi? QUOI???????

Comment ça j’ai pas validé le questionnaire de décembre!!!

J’ai tout validé moi monsieur!!!!

Bon en fait j’ai pas bien du cliquer à la fin ….

« Ce relevé de notes peut néanmoins témoigner de votre effort de formation »

M’en fout moi de la formation!!!! (n’empêche vous avez vu j’ai des bonnes notes)

Je tente même de les appeler, j’ai plusieurs interlocuteurs, je répète mon histoire  « jvous jure que je l’ai fait, jm’en souviens bien parce que y’avait eu une inondation dans mes toilettes ….et puis j’ai piqué les codes euh je veux dire j’ai …..et s’il vous plait un ptit geste, c’est bientôt noêl et c’est mon rêve de toujours de faire partie des lecteurs émérites…..jvoulais faire comme ma copine, vous savez mon ultime héroîne, celle qui m’a filé les codes….et puis mes patients qu’est ce qu’ils vont penser de moi….et puis Aude Rossigneux quand elle va prendre la liste des lecteurs émérites pour se trouver un médecin et qu’elle va pas m’y voir, qu’est ce qu’elle va penser de moi?….et vraiment y’a rien que vous puissiez faire? ….parce qu’en plus un noêl sans ma mère ….

Bon, Ok, j’ai compris, c’est informatique!! La Liste des lecteurs émérites est déjà imprimée…..L’année prochaine…….

MERCI QUAND-MEME!!!

Adieu veaux, vaches, cochons, couvée….

Je vais me réconforter en me disant que j’ai appris qu’il fallait jamais mettre de la pysotacine avec de la colchicine …

En plus j’en met quasi jamais moi de la pyostacine, ni de la colchicine…. mais bon on sait jamais …

Et je reçois un mail: pour le premier questionnaire de la session 2014, la date optimale .. TA GUEULE !!!!

Allez on se remotive pour 2014 parce qu’en fait c’est pas si important hein…

(parce que bien sûr vous avez compris que je force volontairement le trait hein…enfin un peu …)

et puis un peu avant Noêl j’ai reçu ça…

phcvxcvtoph coto

J’ai pas eu de mots…j’ai versé quelques larmes….

Pas parce que j’ai un macaron, mais parce qu’avoir des personnes dans ma vie capables de m’envoyer ça, des personnes qui me donnent envie d’être meilleure, qui me tirent vers le haut, qui m’ouvrent des horizons, parce qu’avoir une personne comme ça dans ma vie, une amie capable de sacrifier son macaron!!! , qui alors que je pense avoir atteint mon seuil maximal d’admiration me surprend à chaque fois avec un truc encore plus impressionnant, une amie qui m’a donné envie et l’impulsion de faire beaucoup de choses, une personne qui me retrouve en 10 secondes le passage de Friends que je cherchais depuis 3 mois!!! une bisounours que le légitime découragement n’arrive pas à terrasser et qui ne lâche pas prise, mon ultime héroine et surtout mon amie (hein?),avoir tout ça, ça vaut tous les titres du monde!!!

Alors que je n’aurai jamais affiché le vrai macaron, celui là je l’ai affiché dans un ptit coin du cabinet, pour me rappeler la chance que j’ai d’avoir dans ma vie cette personne et toutes les autres qui me poussent à être meilleure…à tous les sens du terme

dffr

Lectrice émérite un jour? peut-être…on s’en fiche ….

Un meilleur médecin? Une meilleure personne? sans doute chaque jour un peu plus…grâce à ceux qui m’entourent …

Et quand est arrivé ce fameux supplément, j’étais même pas triste de pas y être…

Y’a Tiben qui m’ a envoyé une photo du sien avec mon nom remis à sa juste place:-)

et med gé de l’ouest qui m’a envoyé ça…<3

BcvQU7mIIAA5opq

 

 

 

 

 

Mais c’est Noël!!!!

« Jsuis venue aujourd’hui, même si ça fait que depuis un dixième de seconde que je suis malade parce que demain c’est Noël alors… »

« Oui docteur, vous savez, moi d’habitude je viens pas pour un simple rhume, mais là, c’est Noël, alors… »

« Faut absolument pour vous trouviez un truc pour me remettre en forme, parce que c’est Noël quand-même… »

« Elle a pas de fièvre, elle va bien, elle tousse juste un peu, mais comme demain c’est Noël, j’ai préféré venir vérifier… »

« Docteur, s’il vous plait, j’ai 25 personnes chez moi pour le réveillon…faites quelque chose pour moi…c’est Noël Docteur… »

AH!!! MAIS FALLAIT LE DIRE!! SI C’EST NOEL, C’EST PAS PAREIL

Si c’est Noël, je sors tous les médicaments  que je garde en cachette rien que pour moi toute l’année!! Ceux qui guérissent le rhume, qui enrayent la toux en moins de cinq minutes, qui redonnent la pêche en quelques secondes et surtout qui empêchent que ça tombe sur les bronches!!!!

Nan, mais jleur en veux pas aux patients de tenter leur chance! On passe notre temps (enfin surtout dans les téléfilms de M6 où les gens aigris ne croient plus au Père Noël, avant que la magie de Noël ne les fasse changer d’avis) à déplorer que l’esprit de Noël a disparu! Alors, c’est plutôt attendrissant de voir en ces périodes de fêtes que les gens gardent cet espoir fou au fond de leur coeur que le Père Noël existe et que le Docteur puisse guérir les rhumes…en tout cas au moins quand c’est Noël….

Mais le pire: vous savez c’est quoi le pire….c’est que moi, même si jpasse mon temps à râler que Noël, jm’en passerai volontiers..(.en fait c’est parce qu’au fond de moi, jsuis aigrie-comme dans les téléfilms d’M6-parce que jvoudrais retrouver les Noëls de mon enfance et puis que en fait maintenant que jsuis grande j’ai plus de cadeaux et du coup c’est quand-même moins marrant quoi…) , je suis restée une grande enfant qui a encore envie de croire au Père Noël et en plus comme je ne suis qu’empathie, les gens qui sont malades pour Noël, jtrouve ça vraiment, vraiment dur, alors pour peu qu’ils aient une angine, là je me dis qu’il faut vraiment que je fasse quelque chose!! C’est Noël merde!!!!!!

Alors, quoi!!! Vite, une idée!! Un arrêt de travail, ça c’est bien déjà, euh du doliprane, ah ben non ça c’est pour le reste de l’année, euh réflechissons, les pshitts pour le nez qui sont le mal absolu, sur liste noire mais qui débouchent si bien le nez, est ce que comme c’est Noël, ça se justifiera devant un tribunal? De l’homéopathie? Bon je veux bien croire au Père Noël, mais là, faut pas exagérer! Pourquoi pas faire une ronde dans la salle d’attente en chantant tous ensemble des chants de Noël pendant qu’on y est … Ah cela dit, la ronde dans la salle d’attente, c’est peut-être une idée à creuser (#DocsTocToc: que suggérez-vous comme chants de Noël pour faire une ronde dans la salle d’attente afin de remettre les gens sur pied pour Noël? Merci de vos réponses rapides!!!) Bon, sinon c’est peut-être le moment ou jamais de tester le mucomyst de Docteur Foulard, on a rien à perdre après tout…Réflechissons, si c’était moi…je prendrai quoi…corticoides? cocaîne? Comme c’est Noël, en arriverais-je à des extrémités comme prendre du miel alors que je déteste ça? Pire du Red Bull, alors que j’ai juré que jamais on ne verrait toucher à cette saloperie? Bon,en même temps, chez moi tout le monde vomit et je ne fais rien…Mais les patients, est-ce que je peux me contenter de faire comme d’habitude, de leur dire en leur tendant une ordonnance avec presque rien dessus et de leur dire que je ne peux rien faire pour eux mais qu’ils ont toute ma compassion…le coup de la compassion, ça marche plutôt bien d’habitude mais là c’est Noël…

Alors, je crois que y’a plus qu’une seule chose à faire…puisque c’est Noël …oh oh oh, je vais vous donner des antibiotiques ….

Soyons d’accord, les antibios ça sert toujours à rien dans les infections virales, Noël ou pas mais bon…

Mais le pire, c’est que je crois vraiment que vous en avez besoin…c’est l’esprit de Noël qui rentre en moi pour me faire entendre des foyers pulmonaires, me faire voir des tympans rouges…vraiment…

Vendredi, j’étais avec mon interne et on a constaté que (contrairement à d’habitude où je suis un médecin et un maitre de stage exemplaire),on a passé la journée à mettre des antibios…on a pris le temps de réflechir, on a même regardé sur antibioclic et tout mais ce patient là, on le sentait pas, celui ci y’avait un bruit en bas à droite « tu l’as entendu toi aussi hein? » (hallucinations collectives/magie de Noël), et puis, mieux vaut donner un antibio pour rien que de prendre le risque de pas en donner alors que c’est Noël, non ?

Et même le podologue du cabinet, est venu me voir avec une belle angine…Jlui ai fait un streptotest (alors que la voie de la sagesse de mon interne m’exhortait à ne pas le faire « lui fait pas, de toute façon on va lui en mettre des antibiotiques ») qui était négatif mais bon non seulement il avait une angine (compassion maximale!!), mais en plus il partait en Guyane!! ET C’EST NOEL!!! Triple combo, j’avais pas le choix hein! Imaginez qu’il fasse un phlegmon dans l’avion le jour de Noël et qu’ils doivent appeler un médecin dans l’avion!!

Voilà, si vous voulez des antibios, c’est demain ou jamais!! C’est cadeau!! C’est Noël quand même!! Et puis venez, en plus ça va être sympa, on fera une ronde dans la salle d’attente en chantant des chants de Noël!!!!

Joyeux Noël à tous…