2 ans 6 mois

Je devrais remercier ce double lapin qui me permet d’écrire ce billet du 17.

(même si je suis sûre que ce double RDV va arriver en retard quand ça m’arrangera pas du tout )

Bref, qu’ai-je à dire d’inintéressant aujourd’hui?

Pas grand chose..

Jsuis un tout petit peu énervée car un patient a été désagréable et ça n’arrive quasi jamais.

Mes patients sont réellement supers gentils alors quand c’est pas le cas, ça fait bizarre.

J’ai pris un jeune homme sans RDV qui n’était jamais venu mais qui avait vu de la lumière et qui est rentré, et comme je suis hyper gentille, je l’ai pris! Je lui fais tout son dossier, je lui fais une petite consult pour un problème dermato très simple que même moi j’ai fais le diagnostic en deux secondes. Et puis à la fin, il me dit : »Et la semaine dernière, j’ai été très malade, j’avais mal au dos, j’ai été chez le médecin mais y’avait trop d’attente, je suis parti, et SOS médecin n’a pas voulu venir.Du coup, j’ai pas été travaillé pendant 3 jours, il me faut un arrêt… » Et la marmotte…Et bien quand je lui ai expliqué très gentiment que ce n’était pas possible, il n’a plus voulu de mon ordonnance (qui n’était même pas une ordo de dermocorticoides: la dermato c’est beaucoup plus que ça: Par exemple lire ceci) , m’a dit qu’il allait aller ailleurs  » Il a été étonné que je réclame être payé alors qu’il n’avait pas eu ce qu’il voulait et méprisant et ne m’a pas payé évidemment…

Bref, il m’a enervé mais tous les autres gentils m’ont consolé, et puis y’a eu Mr HumourPasDrôleCommeLeMienD’ailleurs qui a reçu un appel qui ne lui était pas destiné « Non je ne suis pas Mr Taille…je suis Mr Crayon »  et puis ça m’a redonné le sourire…

Sourire que je n’ai même pas perdu quand mon double lapin dont je vous parlais juste avant est arrivée avec 23 minutes de retard, volontairement car je suis toujours en retard de toute façon…ben c’est con, pas là!

Bref, en vrai c’était une bonne journée et mes patients ils sont gentils.

Je disais donc que je n’avais rien à dire (comme d’hab) mais j’ai quand-même deux choses à dire en fait

-Je vous recommande fortement si vous le pouvez d’aller voir l’exposition Star Wars Identities à Saint-Denis. Outre tous les objets cultes qui feront plaisir aux fans, la réflexion sur ce qui fait l’identité de quelqu’un (ou autrement dit pourquoi Anakin et Luke, ayant le même patrimoine génétique et ayant eu une éducation similaire sur la même planète ont pris deux voies différentes) à travers un parcours intéractif ludique avec des notions de sciences, de sociologie et de philosophie (Oui Star Wars c’est de la philosophie). Particulièrement chouette pour les enfants. Et les grands enfants comme gentilmari ..qui s’est laissé entrainer par le côté obscur…

-Et je vous recommande aussi d’aller voir cette page. J’avais parlé de Babeth ici « Ces twittos que l’on aime » pour ceux qui suivent. Si vous voulez soutenir le comité de soutien aux études de Babeth, c’est ici.

Voilà, see you next month!

C’est un jour à couper sa vigne

Mr.R, polonais de 58 ans m’a raconté que pour la Saint Valentin, il allait couper sa vigne..(dans le 93 oui!),que la légende de la Saint Valentin venait d’une histoire plutôt triste de deux amoureux qui était morts des vignes…d’après lui…

En sortant du cabinet, il va passer chez le fleuriste acheter des fleurs pour sa femme .

Mr L. m’a dit « Pff…la Saint Valentin, une fête commerciale! Moi c’est tout les jours que je la gâte ma femme »… ou pas…

La Saint Valentin, c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase pour Mme B., elle va mal en ce moment, une accumulation de choses et particulièrement une situation professionnelle très compliquée, elle se sent seule dans ses démarches (inspection du travail, avocat, prudhommes, sécu, plaintes) et essaye tant bien que mal de garder le cap mais là, la Saint Valentin… Elle arrive en pleurs! Elle savait bien qu’elle n’aurait aucune attention de lui mais en plus une dispute avec son mari qui lui a mal parlé en lui disant « tu bosses pas tu peux bien faire ça » au moment ce matin où Mickey chantait à Minnie une chanson de la Saint-Valentin en bruit de fond…Elle se sent « transparente », elle s’occupe de la maison, des enfants, fait des bons petits plats et repasse ses chemises mais aucun petit mot gentil… »J’en demande pas beaucoup en plus, un rien me rendrait heureuse ». L’année dernière, sa fille  a demandé à son père pourquoi il ne lui offrait pas de cadeau pour la fête des amoureux, du coup il lui a ramené une rose. La première en 13 ans qu’elle a gardé et a fait sécher tellement ça l’a touchée…

Je n’ose pas demandé à S. 17 ans ce qu’elle va faire avec sa copine car sa mère est là et je ne l’ai pas fait sortir,  je travaille dessus grâce à la bonne influence de mon excellente interne mais ce n’est pas encore ça….

Mme D. a eu un téléphone. Mme F. des fleurs…

Mme H. n’a rien eu, elle s’en fiche, demain elle part une semaine en vacances au Maroc avec son mari, sans les enfants…

En prenant le vaccin de F. dans mon frigo, je vois les steaks que j’ai acheté ce midi, cadeau de Saint Valentin pour mon mari.

Mme B. avait planifié sa soirée..un petit dîner romantique avec son mari, cette première Saint-Valentin depuis qu’ils sont mariés, elle allait lui annoncé sa grossesse, elle me l’avait dit des étoiles dans les yeux…mais elle a fait une fausse couche hier…

Mme A. s’en fiche complètement de la Saint-Valentin,elle, elle voudrait juste pouvoir poser le pied par terre, saleté d’entorse!

Mme G. doit faire les bagages de son petit bout qui est malade. Ca lui déchire le coeur de le laisser pour la semaine partir en vacances avec son père, en cette première Saint Valentin depuis le divorce…

Pour la Saint-Valentin, Mme B. ne prendra pas son comprimé d’anticoagulant car elle est en surdosage mais je lui ai assuré qu’on allait y arriver à trouver la bonne dose…ou pas!

Comme elle, je pense que la Saint Valentin est un jour comme les autres pour la plupart de mes patients comme pour la plupart des gens…avec juste ce petit truc qui fait que c’est une journée un petit peu plus dure que les autres.

Et peut-être encore davantage ce soir, ceux qui seront accueillis avec amour mesureront la chance qu’ils ont…

aa

A la recherche du col perdu

Cet article raconte l’histoire d’un col de l’utérus qui m’est apparu comme par magie quand un sacré bout de femme a proposé à une dame de se mettre sur le côté.

J’avais raconté dans l’article Deux mains gauches pourquoi j’abandonnais définitivement tout geste nécessitant un peu d’habileté (tous les gestes quoi), à cause de mes deux mains gauches justement.

Alors depuis que je suis installée et malgré mon Diplôme Universitaire de gynécologie (où j’ai rien appris de tout ça cela dit), je n’avais pas fait de gestes gynécologiques tels que frottis, pose de DIU (stérilet) ou implants. Parce que j’avais décrété que j’étais pas douée pour ça, par flemme, parce que c’était facile d’adresser à mes collègues.

Et puis à force de cotoyer des gens qui me tirent vers le haut, comme je l’expliquais dans Lectrice Emérite un jour, dans mon entourage et surtout sur twitter et surtout à force de cotoyer l’extraordinaire DocteurGécé, j’ai commencé à me dire que fallait que je me mette à la gynéco!

Mais pas à la gynéco telle que je la connaissais, j’ai eu envie de me mettre à la gynéco de Gécé, à la gynéco de Martin Winckler et des autres, celle que l’on n’apprend pas à la fac, celle dont on ne m’avait pas parler avant…

Voilà comment je me suis retrouvée à harceler DocteurGécé avec mes questions, et voilà comment elle s’est retrouvée en position du lotus dans des lieux incongrus, voilà comment elle s’est retrouvée dans le TGV à mimer un DIU qui se déploie dans un utérus , voilà comment je me suis retrouvée à constater qu’effectivement elle dormait en position gynécologique de décubitus latéral gauche, comment je me suis retrouvée devant le palais des papes à Avignon la regarder m’expliquer comment elle mime le spermatozoide qui va dans vers l’ovule quand elle explique au femme l’intérêt de la pilule du lendemain (j’adore la symbolique), voilà comment je me suis retrouvée à faire un frottis à son poing fermé sur la musique de la boum!

Grâce à elle, je vais oser tenter demain un frottis en position à l’anglaise…moi qui n’aurait jamais osé m’y mettre seule…

Grâce à elle, je vais couvrir les femmes que j’examine, et essayer de faire preuve de la prévenance et de la douceur dont elle fait preuve…moi qui en dépit d’une vraie attention envers les femmes n’ait jamais vraiment vu de problème dans la façon habituelle de faire un examen gynéco…

Grâce à elle et à la patience dont elle fait preuve pour expliquer aux femmes leur anatomie, la physiologie des choses, pour qu’elles aient un choix vraiment éclairé, ce qu’elle va leur faire et pourquoi , je vais essayer de prendre plus de temps pour donner les explications qui nous semblent parfois un peu trop évidentes à nous médecins. Je me demande combien des femmes à qui j’ai demandé de quand datait leur dernier frottis ou à qui j’ai dit « c’est bon votre frottis est normal » savent réellement ce qu’est un frottis…ou même combien de femmes ne savent pas ce qu’est un col de l’utérus ou ce qu’est vraiment un DIU et comment il se pose .Rien qu’hier, j’ai entendu « Je ne peux pas mettre de stérilet, je n’ai jamais eu d’enfant » « Mon mari ne veut pas parce qu’il parait qu’on peut l’accrocher pendant les rapports » Je vais essayer de prendre un peu plus le temps…le temps, le perpétuel problème…

Grâce à elle, j’envisage la possibilité, peut-être, si j’en suis capable, je n’en suis pas sûre encore, de poser des DIU! Parce que j’ai envie d’être aussi bon médecin qu’elle et surtout parce qu’elle m’a expliqué la méthode de la torpille et que ça parait tellement simple.

L’idée c’est que au lieu de faire d’une façon compliquée et douloureuse pour les femmes où il faut mettre une pince qui fait mal, mesurer la longueur de l’utérus, rentrer un inserteur au fond de l’utérus et se compliquer la vie pendant 10 minutes, en fait il suffit juste de rentrer l’inserteur à l’entrée de l’utérus et de laisser le DIU déployer ses ailes tout seul, telle gécé dans le TGV .

Mais pourquoi? pourquoi? ai-je répéter plusieurs fois? Pourquoi je ne connais pas? Pourquoi tout le monde ne fait pas comme ça et même plus pourquoi presque personne ne fait comme ça? Une fois de plus, on m’aurait menti ?

Grâce à elle, je vois les choses différemment…

Grâce à elle et à tous ceux qui l’ont et qui m’ont inspirée évidemment. Grâce à son karma. Grâce à Martin Winckler, grâce à Borée.

Si cela vous intéresse:

l’article de rue 89 sur l’examen à l’anglaise

-l’article de Borée sur l’examen à l’anglaise et la pose de DIU

-l’article de BlueGyn sur la méthode de la torpille

-et à lire absolument l’article de Martin Wincker « Contraception, IVG, ligature de trompes, accouchement, respect des patientes : en 2013, en France, il y a encore beaucoup à faire pour que les femmes soient bien soignées » et de manière générale toute la partie gynécologie de son site web…

Du coup, parce qu’ils me tirent vers le haut, j’ai envie de me lancer, même si j’ai deux mains gauches et même si j’avais dit « plus jamais »

Voici donc pourquoi DocteurGécé est venue dans mon cabinet (et aussi parce que c’est ma copine et qu’elle voulait voir où je bossais) et que bien que déçue que celui ci ne ressemble pas à une soucoupe volante comme elle le pensait (oui elle a des idées un peu bizarres dès fois) elle m’a montré comment les choses peuvent être belles et simples.

Et voilà donc comment elle a joué de sa magie pour faire apparaitre le col qui se cachait.

L’examen avait débuté en position gynéco habituelle, choix de la patiente et on (je dis on mais moi en vrai je faisais que tenir la lampe) ne trouvait pas le col. La dame était un peu enrobée et bref, on ne trouvait pas le col. J’entendais ce qui se passait dans la tête de Gécé comme si j’y étais « Merde, voilà, jvais même pas réussir à trouver le col, jsuis venue exprès chez Dr Milie dans le 93- dans le 93 merde- parce que je sais pas pourquoi on m’a collé la réputation de foufonnologue, alors que j’ai rien demandé moi, et là y’a DocteurMilie qui me regarde- docteurMilie quoi, ma première followeuse, mon idole absolue, bien avant Jaddo, enfin bon jsuis un peu décue son cabinet ne ressemble pas à une soucoupe volante-étrange d’ailleurs- mais bon docteurmilie- elle va twitter à tout le monde , et à Jaddo ma vraie idole, que je sais même pas trouvé un col, Martin Winckler va me renier, merde, merde, putain de Loi de Murphy…bon allez je me détend le périnée, on va essayer sur le côté… » Et là elle a délicatement proposé à la patiente de faire l’examen en décubitus latéral gauche « comme quand je dors » a dit la patiente…et en 3 secondes top chrono, le col est apparu, très proche, très facilement. Un truc de fou! Je n’en suis pas revenue..et hop 2 minutes après le DIU était posé…

Alors oui c’était magique et ça n’est pas toujours comme ça. Dès fois, on galère sur le côté j’imagine. Mais là, c’était juste notre petit moment magique à Gécé et moi. Un souvenir qui restera gravé dans la mémoire…Bon le problème c’est que ça parait si simple avec elle que jvais tomber de haut quand je vais galérer pour le faire avec mes deux mains gauches et que je vais bien réussir à me planter le stérilet dans le doigt mais tant pis…

Et puis j’aime les journées où j’apprends quelque chose de nouveau en me disant « Mais pourquoi??? »

Merci <3

Ici la version de Gécé de ce moment que je n’ai pas lu quand j’écris ceci…on va voir si on est en symbiose ou pas du tout :-)