Deux mois

Si si , je vais vous faire le coup tous les mois!

Je ne peux pas m’en empêcher : cela fait partie des trucs bizarres chez moi, pour ne pas dire pathologiques: j’ai un besoin compulsif de célébrer toutes sortes d’anniversaire,associé à une mémoire pathologique des dates .

Par exemple, j’oublie toutes sortes de choses importantes qui me seraient utiles, ou des souvenirs de ma vie même pas si lointains; il y a des choses inutiles que j’oublie aussi (je n’ai été capable de me rappeler qu’un seul acide-aminé ( phényl-alanine !!)   alors que certains parviennent à les ressortir tous et avec la phrase mnémotechnique qui va avec) mais par contre il y a des choses que je retiens malgré moi: toutes les poésies depuis ma tendre enfance, tout le répertoire de la chanson française, les numéros de téléphone de mes copines de primaire (à l’époque où ils n’étaient pas enregistrés dans un répertoire) mais surtout, surtout la mémoire des dates. Je me souviens des anniversaires de tous les gens que j’ai rencontré dans ma vie, de mon petit ami d’il y a 15 ans à mon moniteur de colo, chaque jour, je commémore intérieurement quelque chose: tiens c’est l’anniversaire de mon démenagement de quand j’avais douze ans, tiens, c’est l’anniversaire de mes premiers rapports sexuels, tiens il y a 16 ans à la même date, j’étais à un concert de machin ( machin est trop honteux, je ne peux pas le dire), c’est sans fin , je ne me repose jamais. Et comme je suis assez isolée dans ma folie, mon mari ayant déjà du mal à se souvenir du jour de mon anniversaire, et même du prénom des gens (enfin ça fait plusieurs années qu’il ne m’a pas appelé par le nom de son ex, je suis médisante), je ne peux pas m’empêcher de célébrer des anniversaires qui n’intéressent que moi!

Donc, aujourd’hui mon blog a deux mois, tout le monde s’en fiche mais tant pis, je célèbre!

Demain, je célèbrerai autre chose d’encore moins intéréssant!

Pour aujourd’hui, un peu plus sérieusement cette fois, je ne peux m’empêcher de me souvenir du 17 octobre 1961, il y a 50 ans, triste anniversaire !

Quant à mon blog, je n’ai rien à dire de plus: 2 mois :24 articles, 21061 visites, 34973 pages vues, toujours pas réussi à utiliser google analytics, surtout une sensation d’essouflement : l’effet de nouveauté est passé, moins de temps, moins d’inspiration, impression de ne rien avoir à dire d’intéresssant: bref la remise en question des deux mois..

Ce que je veux, c’est juste continuer à passer le message que la médecine générale c’est bien et que la Seine-Saint-Denis: c’est bien …

Et je continue ma croisade du côté non anonyme de la chose en tenant ce discours tous les jours et avec un article dans un journal cette semaine qui fait de moi une petite célébrité locale: en tout cas cela fait plaisir à mes patients de dire  » c’est mon médecin » …

 

19 réflexions au sujet de « Deux mois »

  1. Bon anniversaire, docteurmilie, et longue vie à ton blog! Et que ton inspiration ne faiblisse pas : au moins, pendant que tu as ton blog pour t’exprimer, tu ne satures pas le portable des gens avec des messages à rallonge….

    Bises de moi!

    • Tu es vil! En même temps c si vrai…. et ça m empêche d innonder les gens d interminables mails …en parlant de mails, ça fait longtemps que je n en ai pas reçu de ta part…A bon entendeur…

Répondre à La boutonnologue Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *